MATCH-INTRA-ÉQUIPE-DU-CH

Crédit : Dominick Gravel/Agence QMI

Canadiens

Canadiens: les partisans y croient

Publié | Mis à jour

Les partisans du Canadien de Montréal étaient d’humeur festive et particulièrement optimistes en vue de la prochaine saison, dimanche matin, au Centre Bell, à quelques heures du premier match intra-équipe.

«Je m’attends à un club compétitif qui va se battre pour les séries jusqu’au dernier match de la saison. C’est là que ça va se décider, a lancé André Boivin, qui est venu de Québec pour assister à l’événement.

«J’aurais aimé qu’on aille un peu de renfort par contre. On a tendu une perche pour Sebastian Aho, et ça n’a finalement pas fonctionné. Ils ont quand même solidifié la défensive avec Ben Chiarot. Mais il faut voir ça de manière positive puisque ça laisse la place aux jeunes.»

Détenteur de billets de saison, Max Hamelin croit de son côté que l’équipe est supérieure à ce qu’elle était à la fin de la dernière campagne.

«C’est sûr que certains vont dire qu’il n’y a pas eu de gros changements cet été. On a perdu des gros morceaux avec Andrew Shaw et Nicolas Deslauriers, mais honnêtement, je suis confiant et je ne serais pas surpris qu’on fasse les séries. En se fiant aux recrues, d’ici une couple d’années on aura un très bon club.»

Son ami Nicolas Houle était du même avis. «Je pense qu’on est en meilleure position et qu’on va partir plus fort que l’année passée. Les quatre points qu’il nous manquait pour faire les séries, on va aller les chercher plus facilement. Kinkaid va faire un bon travail devant le filet pour remplacer Price et on n’a aucun blessé important pour commencer la saison.»

Vivre le rêve

Pour sa part, Kisimba Okitapoy espère que le Canadien lui donnera l’occasion de célébrer cette année. «Ça fait 20 ans que je suis le hockey. Depuis que Subban est parti, l’intérêt a diminué un peu, mais on s’accroche au Canadien même si ce n’est pas toujours facile. On veut vivre le rêve. Moi je suis un immigrant, arrivé du Congo à l’adolescence, et je n’ai jamais vu le Canadien gagner.»

Craignant que le manque de vedettes finisse par rattraper le Tricolore, Okitapoy se réjouit toutefois devant tous les jeunes talents qui poussent dans l’organisation. «J’espère que Nick Suzuki va faire l’équipe. J’aime son style et j’espère qu’il sera la prochaine vedette du Canadien. J’espère aussi que les autres jeunes moins connus vont nous surprendre.»

Comme plusieurs autres partisans, il s’attend à plus de Jonathan Drouin. «Il faut qu’il finisse par mettre des points», a simplement résumé Luc Arsenault.