Crédit : Dominick Gravel/Agence QMI

Canadiens

Ben Chiarot parle déjà d'une chimie avec Jeff Petry

Publié | Mis à jour

Sans surprise, depuis le début du camp d’entraînement, Ben Chiarot a été jumelé à Jeff Petry à la ligne bleue des Canadiens de Montréal.

Le nouveau venu, qui a apposé sa signature à un pacte de trois ans et 10,5 millions$ le 4 juillet dernier, dit bien s’adapter à son partenaire. L’ancien des Jets de Winnipeg a même parlé d’une chimie qui progresse.

«Il aime transporter la rondelle et appuyer l’attaque. Je m’y attends. À mesure qu’on apprend à se connaître un peu mieux sur la glace, la chimie s’améliore», a raconté le numéro 8 après le match intraéquipe de dimanche, au Centre Bell.

«Ce n’est qu’un entraînement, mais je m’habitue à son positionnement et il s’adapte au mien. Nous communiquons mieux aussi.»

Du jeu robuste

Chiarot, un arrière de 6 pi 3 po et 219 livres, a récolté 20 points et 62 minutes de punition en 78 matchs avec les Jets la saison dernière.

Il se classait au deuxième rang des siens avec 139 tirs bloqués en plus d’occuper le troisième échelon pour les mises en échec avec un total de 171 coups d’épaule.

Le vétéran de 28 ans n’a d’ailleurs pas hésité à sortir la hanche pendant la simulation de dimanche.

«C’était bien! Je ne suis pas allé trop fort. Quand c’est tes coéquipiers, tu te gardes une gêne, a expliqué l’arrière ontarien.

«Le jeu physique est un aspect important de mon jeu. Tu ne veux pas attendre au premier match de la saison avant d’appliquer une mise en échec. Ça fait partie du conditionnement et je me prépare pour octobre.»

Au cours des derniers jours, l'entraîneur-chef Claude Julien a laissé entendre que Chiarot pourrait parfois être employé à gauche de Shea Weber. Le pilote du Tricolore aime le coffre à outils que possède le défenseur.

«Ben amène un aspect physique dont nous avions besoin au sein de notre brigade défensive. Nous recherchions ce genre de joueur», a-t-il souligné.

Sachant que Weber et Victor Mete sont réunis sur la première paire, la compétition sur la troisième unité promet d'être corsée au camp : Mike Reilly, Brett Kulak, qui pourrait déjà avoir l'étiquette de cinquième défenseur, Xavier Ouellet et Christian Folin sont tous dans la lutte, tout comme les éclopés Karl Alzner et Noah Juulsen.