Michael Matthews

Photo : Michael Matthews Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

Cyclisme

Michael Matthews est aussi l’homme à battre à Montréal

Publié | Mis à jour

On prend les mêmes coureurs qu’à Québec et on recommence!

Michael Matthews, déjà vainqueur des deux courses disputées en sol québécois l’an passé, a tout de l’homme à battre dimanche au Grand Prix de Montréal après sa victoire à Québec, vendredi, devant deux clients, Peter Sagan et Greg Van Avermaet, qui montent eux aussi en puissance.

L’Australien, comme le triple champion du monde slovaque et le champion olympique belge, ne boucle pas une grande saison mais le trio sur le podium de Québec a repris des couleurs: il y a un maillot arc-en-ciel à rafler dans deux semaines aux Mondiaux dans le Yorkshire.

L'échéance est dans toutes les têtes. C'est pourquoi les organisateurs ont ajouté deux tours du circuit urbain qui arpente le parc du Mont-Royal pour porter la distance à 219,6 km.

«La plupart des gars qui sont ici ont en tête le Mondial, il leur faut des classiques longues. Ce devrait être plus exigeant avec entre 6 heures et 6 heures 20 de vélo», explique Charly Mottet, à l'origine de ce parcours sans temps mort.

Dix-huit passages sur les trois bosses du tracé et surtout sa côte de 1,8 km à 8% de pente moyenne sont au programme.