Crédit : AFP

LNH

Cinq joueurs qui jouent leur carrière dans la LNH

Publié | Mis à jour

Lors des camps d’entraînement des 31 formations de la Ligue nationale de hockey (LNH), certains patineurs plus âgés obtiennent des essais professionnels et réussissent par le fait même à prolonger leur carrière.

En 2018-2019, sept des 36 athlètes dans cette situation avaient réussi à obtenir des contrats après leur audition. Au moment d’écrire ses lignes, 16 joueurs ont soutiré un essai professionnel et en voici cinq qui pourraient bien réussir leur pari.

-Troy Brouwer, Panthers de la Floride
Même s’il a passé l’entièreté de la dernière campagne avec les Panthers, Troy Brouwer n’en a visiblement pas assez fait pour obtenir un nouveau contrat en bonne et due forme, lui qui amassé 12 buts et neuf mentions d’aide pour 21 points en 75 matchs. Par respect pour l’ailier droit de 34 ans, la formation évoluant à Sunrise lui a tout de même donné une dernière chance de prouver qu’il peut toujours patiner dans la meilleure ligue de hockey au monde.

-Scottie Upshall, Stars de Dallas
Il s’agit du jour de la marmotte pour Scottie Upshall, car il a déjà obtenu des essais professionnels en 2015 (Blues de St. Louis), 2017 (Blues et Canucks de Vancouver) et 2018 (Oilers d’Edmonton). S’il avait réussi à faire sa place en 2015 et 2017, l’ailier n’avait pas été capable de convaincre l’équipe albertaine l’an passé et n’a pas joué du tout. À sa dernière campagne dans le circuit Bettman en 2017-2018, il a fourni sept buts et 12 passes décisives pour 19 points en 63 rencontres avec les Blues.

-Alexander Petrovic, Bruins de Boston
Alexander Petrovic pourrait bien profiter du fait que les jeunes défenseurs Charlie McAvoy et Brandon Carlo n’ont toujours pas d’entente contractuelle pour se tailler une place dans la formation des Bruins de Boston. Le droitier de 27 ans n’a cependant pas été en mesure de s’établir chez les Panthers et les Oilers d’Edmonton en 2018-2019, si bien qu’il n’a disputé que 35 parties avec les deux équipes. Disons simplement qu’il ne s’agit pas de formations dans la même catégorie que les «Oursons».

-Devante Smith-Pelly, Flames de Calgary
L’ancien attaquant du Canadien de Montréal Devante Smith-Pelly a fait la navette entre la LNH et la Ligue américaine de hockey (LAH) en 2018-2019, lui qui évoluait pour l’organisation des Capitals de Washington. Il n’a d’ailleurs amassé que quatre filets et autant de mentions d’aide pour huit points en 54 parties dans la LNH. Les Flames semblent avoir un faible pour les essais professionnels cette année, eux qui en ont octroyé cinq. Une composante qui pourrait compliquer la tâche de Smith-Pelly.

-Michal Neuvirth, Maple Leafs de Toronto
Pour l’instant, Michal Neuvirth est l’unique gardien à se retrouver dans une situation d’essai professionnel. L’homme masqué de 31 ans devra démontrer qu’il est meilleur que Michael Hutchinson, s’il veut lui soutirer le poste de deuxième gardien dans la Ville Reine. Neuvirth n’a pas vu beaucoup d’action la saison dernière, ne disputant que sept duels avec les Flyers. Il a maintenu une très mauvaise moyenne de buts alloués (4,27) et un taux d’efficacité plus qu’ordinaire (,859).