SPO-HKO-HKN-BUFFALO-SABRES-V-BOSTON-BRUINS

Crédit : AFP

LNH

Torey Krug prendrait moins d’argent pour rester à Boston

Publié | Mis à jour

La vie est belle à Boston et le défenseur Torey Krug a signifié son intention de rester avec les Bruins pour longtemps, et ce, même si ce choix risque de ne pas être le plus avantageux en termes de salaire.

«J’en ai parlé à ma famille et à mon agent. C’est quelque chose qui m’intéresse, a-t-il révélé au réseau ESPN, vendredi. J’aborderai la question du montant d’argent en moins éventuellement. Je crois surtout que c’est une situation qui serait bénéfique pour moi et pour l’équipe. De façon réaliste, je crois qu’on peut trouver un terrain d’entente, tant et aussi longtemps qu’ils auront besoin de moi.»

Krug, qui deviendra joueur autonome sans compensation à l’été 2020, devrait logiquement commander plus que son salaire actuel de 5,25 millions $, puisqu’il sera probablement l’un des arrières les plus en demande du marché. Le petit défenseur a encore de belles années devant lui, à seulement 28 ans.

«J’aime ma situation actuelle. Je suis certain que mes coéquipiers souhaiteraient que je sois de retour. Mon entraîneur apprécie aussi ma façon de jouer. Les dernières séries étaient importantes pour moi et mon développement. J’ai l’impression d’arriver dans les meilleures années de ma carrière», a analysé le joueur n'ayant jamais été repêché.

Le défenseur américain est un joueur très constant depuis sa première saison complète avec les Bruins en 2013-2014. L’an dernier, il a obtenu 53 points en seulement 64 rencontres. Il a également amassé 18 points en séries pour aider son club à atteindre la finale de la coupe Stanley.

S’il signait à rabais, Krug ferait définitivement une fleur à son équipe de toujours. Dans les prochaines années, les Bruins devront déterminer s'ils accordent un nouveau contrat à plusieurs joueurs importants de leur formation. Les attaquants David Krejci, Patrice Bergeron et Jake DeBrusk, en plus des gardiens Tuukka Rask et Jaroslav Halak, seront des dossiers avec lesquels le directeur général Don Sweeney devra composer.