Crédit : AFP

Euro 2020

Tour d'horizon des matchs à l'affiche vendredi

Publié | Mis à jour

Un choc entre l'Allemagne et les Pays-Bas, un déplacement pas évident en Slovaquie pour les vice-champions du monde croates et un probable score de tennis en faveur de la Belgique à Saint-Marin: tour d'horizon des affiches de vendredi des éliminatoires de l'Euro 2020.

Les Pays-Bas de Virgil van Dijk, élu joueur UEFA de l'année la semaine passée, ont une revanche à prendre: l'Allemagne avait crucifié les Oranje chez eux à la dernière minute pour l'emporter 3-2 à l'aller dans le groupe C.

De quoi un peu plus épicer une rencontre qui sent souvent le souffre. Le sélectionneur néerlandais Ronald Koeman en sait quelque-chose: l'ancien international s'était essuyé le derrière avec un maillot allemand échangé avec un rival de la Mannschaft après l'avoir emporté en demi-finale de l'Euro 1988.

«Il y a une grande rivalité», a reconnu Marco Reus en conférence de presse, parlant d'un «grand match» et d'un «classique».

«Non seulement nous, mais aussi les spectateurs du monde entier attendent avec impatience ce choc.»

Autre grande nation du soccer européen, la Croatie, vice-championne du monde, joue également vendredi, en Slovaquie, dans le groupe E. Une «équipe solide et difficie», a averti le sélectionneur croate Zlatko Dalić, au cas où la défaite en Hongrie (2-1) n'aurait pas suffi en mars.
Avant de souligner la qualité des trois milieux de terrain slovaques Lobotka, Kucka et Hamsik, toujours incontournable malgré son transfert hivernal en Chine.

Succès obligatoire, dans le même groupe, pour le pays de Galles de Gareth Bale face à l'Azerbaïdjan, au risque de voir s'éloigner franchement les deux première places du groupe, qualificatives pour l'Euro 2020.

«Nous savons que la victoire n'est pas acquise. C'est le genre de matches que nous devons gagner à domicile si nous aspirons toujours à nous qualifier», a affiché l'ancienne gloire de Manchester United Ryan Giggs, sélectionneur des Dragons depuis un an et demi.

La Belgique elle devrait poursuivre son sans-faute dans le groupe I face à Saint-Marin, pire équipe de ces éliminatoires avec une moyenne de 5 buts encaissés par match et pas le moindre point engrangé.

L'occasion pour Romelu Lukaku de soigner un peu plus ses statistiques? Déjà meilleur buteur de l'histoire des Diables Rouges avec 48 buts, le nouvel attaquant de l'Inter, victime de cris racistes le week-end dernier en Italie, n'a connu qu'un seul match sans marquer avec la Belgique depuis la Coupe du monde.

Toutes les rencontres de vendredi:

Groupe C

  • Estonie - Bélarus
  • Allemagne - Pays-Bas

Groupe E

  • Slovaquie - Croatie
  • Pays de Galles - Azerbaïdjan

Groupe G

  • Slovénie - Pologne
  • Autriche - Lettonie

Groupe I

  • Chypre - Kazakhstan
  • Saint-Marin - Belgique
  • Écosse - Russie