Sébastien Lareau

Crédit : Le Journal de Montreal

Tennis

Tennis canadien : ces joueurs qui ont pavé la voie

Publié | Mis à jour

Bianca Andreescu, Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov semblent prêts à atteindre des sommets inégalés par leurs compatriotes. Pourtant, au cours des dernières décennies, plusieurs joueurs de tennis canadiens leur ont pavé la voie. En voici quelques-uns.

-Carling Bassett-Seguso (1983-1988)

Demi-finaliste aux Internationaux des États-Unis en 1984, Carling Bassett-Seguso a atteint le huitième rang mondial en mars 1985. L’Ontarienne a également a accédé aux quarts de finale trois fois en Grand Chelem (Melbourne en 1983; Roland-Garros en 1984 et 1986). Au cours de sa carrière, qui a pris fin en 1988, elle a remporté deux titres en simple sur le circuit de la WTA.

-Jill Hetherington (1983-1997)

Excellente joueuse de simple, Jill Hetherington a surtout fait sa marque sur le circuit de la WTA en double, remportant 14 titres et se hissant au sixième rang mondial. Elle a été finaliste aux Internationaux des États-Unis en 1988 et aux Internationaux d’Australie en 1989. Elle a également atteint les demi-finales en double à Wimbledon en 1986 et les quarts de finale aux Jeux olympiques de 1988 et 1996. Hetherington s’est aussi illustrée en mixte avec une finale à Roland-Garros (1995), deux demi-finales à Melbourne (1993, 1996) et deux autres à Flushing Meadows (1992, 1994).

-Helen Kelesi (1985-1995)

Reconnue pour sa fougue et sa combativité, Helen Kelesi a obtenu son meilleur classement en carrière en novembre 1989 lorsqu’elle est devenue 13e au monde. La joueuse de Victoria a atteint deux fois les quarts de finale à Roland-Garros, en 1988 et 1989. Elle avait également participé aux quarts de finale en double en 1989 sur la terre battue parisienne. Avec deux titres en simple sur le circuit de la WTA, elle s’est retirée en 1995 après qu’on lui eut découvert une tumeur au cerveau.

-Patricia Hy-Boulais (1986-1998)

Patricia Hy-Boulais avait connu tout un parcours à Flushing Meadows en 1992 en accédant aux quarts de finale grâce à des victoires sur Jennifer Capriati et Helena Sukova. À terme, elle a été vaincue par Monica Seles, qui avait finalement remporté le tournoi. La Torontoise, dont le meilleur classement en carrière a été 28e, a participé à trois autres huitièmes de finale en Grand Chelem (Roland-Garros en 1992; Wimbledon en 1996 et 1997). Elle a également connu une belle carrière en double, se qualifiant notamment pour les demi-finales à Melbourne en 1987.

-Autres joueuses

Plus récemment, des joueuses comme Aleksandra Wozniak et Eugenie Bouchard ont beaucoup inspiré la nouvelle génération de joueuses. Wozniak a atteint le 21e rang mondial en 2009 et a gagné le tournoi de Stanford en 2008. Quant à Bouchard, qui a déjà pointé au cinquième rang mondial, elle a été finaliste à Wimbledon en 2014. Cette même année, elle avait fait les demi-finales à Melbourne et à Roland-Garros, puis s’était qualifiée pour les huitièmes de finale à Flushing Meadows.

-Grant Connell (1986-1997)

Du côté masculin, Grant Connell a été une figure de proue pour le tennis canadien. Spécialiste du double, il a accédé au premier rang mondial en 1993 et a remporté 22 tournois sur le circuit de l’ATP. Trois fois finaliste à Wimbledon (1993, 1994 et 1996), il s’est aussi qualifié pour la ronde ultime à Roland-Garros en 1990. De plus, incluant le double mixte, il a atteint neuf fois le carré d’as en Grand Chelem.

-Sébastien Lareau (1991-2001)

Sébastien Lareau était devenu le premier Canadien à gagner un titre du Grand Chelem en remportant l’épreuve de double aux Internationaux des États-Unis en 1999 avec l’Américain Alex O’Brien. Au total, il a gagné 17 titres en double sur le circuit de l’ATP et a atteint le quatrième rang mondial. Il a aussi décroché la médaille d’or avec Daniel Nestor aux Jeux olympiques de Sydney en 2000.

-Daniel Nestor (1991-2018)

Véritable phénomène, Daniel Nestor a connu une carrière professionnelle de 27 ans. Le spécialiste du double compte à son palmarès 12 titres en Grand Chelem (incluant le double mixte). Ancien numéro 1 mondial, il a remporté un impressionnant total de 91 tournois sur le circuit de l’ATP. Avant de se consacrer entièrement au double, il a connu une carrière intéressante en simple, atteignant notamment les huitièmes de finale à Wimbledon en 1999.

-Greg Rusedski (1991-2007)

Né à Montréal, Greg Rusedski a représenté le Canada sur la scène internationale pendant quatre ans (1991 à 1995) avant d’adopter les couleurs de la Grande-Bretagne. Ancien quatrième joueur mondial, il a atteint la finale des Internationaux des États-Unis en 1997 où il s’est incliné devant l’Australien Patrick Rafter. Cette même année, il avait aussi fait les quarts de finale à Wimbledon. Le grand gaucher a remporté 15 titres de l’ATP en carrière.

-Autres joueurs

Plus récemment, les succès de Milos Raonic ont contribué à l’évolution du tennis masculin au Canada. Pointant au troisième rang mondial en 2016, Raonic a gagné huit tournois en carrière. Il s’est qualifié pour la finale de Wimbledon en 2016, quelques mois après avoir fait le carré d’as à Melbourne. En 2014, il a été quart de finaliste à Roland-Garros.