HKN-SPO-NEW-YORK-RANGERS-V-TORONTO-MAPLE-LEAFS

Crédit : AFP

LNH

Le «plus grand rêve» de Lundqvist

Publié | Mis à jour

À 37 ans, Henrik Lundqvist rêve toujours à une conquête de la coupe Stanley malgré des Rangers de New York en pleine reconstruction.

«Mon plus grand rêve est encore de gagner la coupe avec les Rangers et je crois que nous sommes sur le droit chemin depuis cet été. Je pense que c’est à nous de s’améliorer en tant que groupe et comme équipe pour retrouver cet enthousiasme», a déclaré le gardien suédois au réseau Sportsnet.

Les Rangers n’ont pas participé aux séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey (LNH) lors des deux dernières campagnes et ont laissé partir plusieurs de leurs vétérans établis au cours des récentes saisons.

«L’amour et le respect que je porte envers cette organisation est tellement grand que j’avais envie de rester malgré ça, a mentionné Lundqvist. Je veux compétitionner, je veux me battre.»

«Je souhaite faire tout ce que je peux et le but est évidemment d’être encore là lorsque nous commencerons à voir la lumière au bout du tunnel et que nous pourrons tourner la page.»

Une équipe revigorée en attaque

Les Rangers et leur directeur général Jeff Gorton ont été particulièrement actifs pendant la période estivale. Ils ont ajouté l’un des joueurs autonomes les plus convoités du marché en Artemi Panarin, en plus d’aller chercher l’excellent défenseur Jacob Trouba par voie de transaction.

La banque de jeunes espoirs de l’équipe new-yorkaise s’est également agrandie avec la sélection du Finlandais Kaapo Kakko au deuxième rang du repêchage de juin dernier. Le prometteur défenseur Adam Fox s’est aussi greffé au groupe.

«New York est un endroit vraiment spécial pour jouer au hockey lorsqu’on ressent la passion des amateurs et c’est à nous de redonner cet intérêt au Garden, aux "fans"», a révélé le vétéran de 14 saisons dans la LNH.

En plus de Kakko et de Panarin, qui devraient raviver les espoirs des partisans de la Grosse Pomme, les Rangers pourront compter sur la possible éclosion de jeunes joueurs comme Lias Andersson et Filip Chytil pour réanimer l’attaque. Le joueur de centre Mika Zibanejad s’est révélé offensivement l’an dernier grâce à une saison de 74 points. C’était la saison la plus productive d’un attaquant du club depuis les 76 points de Marian Gaborik en 2011-2012.

Pour sa part, Lundqvist a connu l’une des saisons les plus difficiles de sa carrière, n’obtenant que 18 victoires en 52 rencontres et conservant une moyenne de buts alloués de 3,07 en 2018-2019. À 857 matchs en carrière, le Suédois est toujours en quête de sa première coupe Stanley et pourrait atteindre le plateau des 1000 rencontres en carrière s’il continue à être utilisé fréquemment par l’entraîneur David Quinn.