Nick Kyrgios

Photo : Nick Kyrgios Crédit : AFP

Tennis

«Le cerveau de Nick Kyrgios lui fait obstacle»

Publié | Mis à jour

Le légendaire champion australien Rod Laver a estimé jeudi qu'une suspension du circuit de l’ATP de Nick Kyrgios pour mauvaise conduite serait «peut-être la seule réponse» au comportement fantasque de son compatriote, sous le coup d'une enquête des autorités du tennis professionnel.

«Tout ce qu'ils (ATP) ont essayé n'a pas marché jusqu'à présent, alors la suspension est peut-être la seule solution», a déclaré Laver, l'homme aux deux titres du Grand Chelem au quotidien The Sydney Morning Herald. Je ne suis pas sur qu'il ait retenu quoi que ce soit du passé.»

Coutumier des coups de colère, le «Bad Boy» des courts toujours à la limite de la controverse, fait l'objet d'une enquête pour violations potentielles du règlement après avoir qualifié le circuit de l'ATP de «corrompu» la semaine dernière aux Internationaux des États-Unis.

Ce commentaire, que le joueur de 24 ans a adouci par la suite, faisait suite à une amende record de 113 000 dollars que l'ATP lui avait infligée pour ses actions au Masters de Cincinnati en août.

Au cours de cet effondrement, le 27e joueur mondial a brisé deux raquettes et a décrit un arbitre comme un «outil», avec notamment une amende pour abus de balle, laissant le terrain sans autorisation, une obscénité audible et une conduite antisportive.

«Il (Kyrgios) aurait pu ou pourrait encore devenir un immense champion avec ses capacités au service et son jeu. Mais son cerveau lui fait obstacle pour l’instant», a regretté l'ancien champion aux 11 titres en Grand Chelem.