HKO-HKN-SPO-WINNIPEG-JETS-V-ARIZONA-COYOTES

Crédit : AFP

LNH

Laine: pourquoi un divorce pourrait être logique

Publié | Mis à jour

Malgré le spectre de l’offre hostile, peu s’attendent à ce que l’une des jeunes vedettes toujours sans contrat dans la Ligue nationale de hockey (LNH) change réellement d’équipe. Mais le cas de Patrik Laine est curieux.

Récemment, le franc-tireur des Jets de Winnipeg a lui-même avoué à Sportsnet qu’il était prêt à toute éventualité : «Tu ne sais jamais où tu joueras la saison prochaine.»

Laine vient de connaître sa pire saison dans le circuit (30 buts, 20 aides en 82 matchs) et son jeu dans les deux sens de la patinoire fait l’objet de critiques. Des facteurs qui contribuent aux spéculations quant à une transaction.

Le journaliste de Sportsnet David Amber est d’avis qu’un divorce est peut-être bien le dénouement le plus logique dans cette affaire.

«La moitié de ses buts sont inscrits en avantage numérique. Est-il une nuisance lors du jeu à cinq contre cinq? Si on s’intéresse à Mitch Marner, il a 26 buts et seulement quelques-uns d’entre eux ont été inscrits en avantage numérique. Je sais qu’il est davantage un passeur, mais ce que je veux dire, c’est que son trio était efficace à cinq contre cinq, a fait valoir Amber, mercredi, lors de l’émission Sportsnet Today.  

«Pour ce qui est de Laine, son talent était tellement spécialisé la saison dernière, qui a été une année difficile pour lui. Ça m’inquiète. Si tu es Kevin Cheveldayoff, tu dois te dire : "Qu’est-ce que je dois faire?" Tu ne peux pas avoir Scheifele qui, d’un côté, reçoit [6,125] millions $ et, de l’autre, Laine qui en reçoit 10. Ça ne fonctionne tout simplement pas.»

Amber a utilisé en guise d’exemple le modèle des Bruins de Boston, qui ont remporté la coupe Stanley en 2011, en plus d’atteindre la finale en 2013 et en 2019.

«David Krejci est leur joueur le mieux payé. Patrice Bergeron et Brad Marchand ont des salaires semblables au sien. Si Krejci recevait 10 millions $ par année, il y aurait un vrai problème dans ce vestiaire», a-t-il soutenu.

Laine a été le deuxième choix au total du repêchage de 2016. En 237 matchs dans la LNH, il a amassé 184 points, dont 110 buts.