Crédit : AFP

NFL

NFL: prêts pour le 100e botté d'envoi

Publié | Mis à jour

Après de longs mois d’attente, de transactions, de tractations et de préparation, c’est enfin sur le terrain que le football va se jouer.

Sur trame de fond historique pour marquer le 100e anniversaire de la NFL, les Bears de Chicago et les Packers de Green Bay, deux concessions centenaires, se préparent pour rédiger un nouveau chapitre de la plus vieille rivalité dans la ligue, jeudi soir, au Soldier Field.

«Nous y voilà!», a d’ailleurs lancé l’entraîneur-chef des Bears, Matt Nagy, en introduction de son point de presse, dimanche, remarquant au passage que les journalistes étaient encore plus nombreux qu’à l’habitude à l’intérieur du Halas Hall.

Depuis 2004, l’honneur de disputer le match d’ouverture de la saison revient aux champions du Super Bowl. Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre auraient donc dû être les hôtes, mais rien de mieux pour marquer un siècle de NFL que de confier la scène à deux ennemis jurés qui en décousent depuis 1921.

Les deux équipes à la riche histoire en sont venues aux coups à 198 reprises. Les Packers montrent un léger avantage dans la vénérable série avec un dossier de 97-95-6. Plus serré que ça...

Un moment unique

Les Bears, qui soulignent eux-mêmes leur 100e anniversaire, verront plusieurs de leurs anciennes gloires en ville tout au long de la semaine, question de rappeler qu’il appartient à la formation actuelle désormais d’ériger leur propre héritage.

«Ce mot est souvent utilisé dans différentes équipes, mais particulièrement ici cette année dans le cadre du 100e anniversaire de l’équipe. Il faut créer notre propre identité. On veut connaître une autre excellente saison et le meilleur moyen est de commencer en gagnant le premier match», a rappelé Nagy, fort du titre d’entraîneur de l’année la saison dernière après le titre de la section Nord obtenu grâce à une fiche de 12-4.

Le moment semble d’une telle amplitude à Chicago que même les joueurs ne tentent pas de se défiler derrière les plus banals clichés pour faire croire que cette saison ne revêt pas un cachet particulier.

«Je me sens un peu comme si le ballon venait de frapper le poteau des buts [sur le botté raté qui a éliminé les Bears l’an passé] et qu’après avoir claqué des doigts, on se retrouvait ici. Tout a déboulé rapidement et nous sommes excités de repartir», a souri le garde Kyle Long.

«C’est extrêmement spécial de faire partie de ce moment de célébration avec autant de légendes de l’histoire des Bears. Nous avons la chance de poursuivre la longue tradition d’excellence de cette équipe. Nous nous sentons privilégiés», a-t-il ajouté.

Un quart-arrière concentré

En dépit des 100 bougies que les Bears soufflent cette saison, il y a toujours une première à tout. À cause des célébrations du centenaire, le club, sur qui reposent d’énormes attentes, disputera pour la première fois de sa longue histoire un match d’ouverture un jeudi soir.

Dans toute la frénésie qui entoure ce mythique botté d’envoi, s’il y a un joueur qui ne peut se permettre de se laisser emporter par l’ampleur du moment, c’est bien le général de l’offensive, le quart-arrière Mitchell Trubisky.

« Il y a beaucoup de bruit en ce qui concerne le 100e anniversaire et d’autres éléments historiques, mais pour nous, ce n’est pas ce qui importe. On a un travail à faire.»

«Si tu te laisses prendre dans la folie du moment, l’adrénaline monte et tu risques de ne plus faire simplement le travail que l’on attend de toi. Il faut vraiment se fermer les yeux sur tout ce qui entoure ce match et demeurer détendu comme si c’était un match normal, sans toute cette fanfare», a décrété le joueur de troisième année.

La saison dernière, le 9 septembre, les Bears avaient saboté une avance de 20 à 0 au troisième quart pour s’incliner 24 à 23 face aux Packers après des petits miracles d’Aaron Rodgers. Ils avaient savouré leur revanche en décembre, mais n’ont remporté qu’un de leurs six derniers matchs et seulement trois de leurs 18 derniers face aux têtes fromagées.

Les plus vieilles concessions de la NFL

1- Cardinals de l’Arizona

(À l’origine Chicago, St. Louis et Phoenix)

Saisons dans la NFL : 100

2- Bears de Chicago

(À l’origine Staleys de Decatur)

Saisons dans la NFL : 100

3- Packers de Green Bay

(Plus vieille équipe qui n’a jamais changé de ville)

Saisons dans la NFL : 99

4- Giants de New York

Saisons dans la NFL : 95

5- Lions de Detroit

(À l’origine Spartans de Portsmouth)

Saisons dans la NFL : 90