Crédit : Eric Bolte-USA TODAY Sports

Impact de Montréal

Impact: des chiffres qui font peur

Publié | Mis à jour

Si l’Impact de Montréal se trouve actuellement hors du portrait des éliminatoires de la Major League Soccer (MLS), c’est notamment en raison de sa piètre performance défensive et les dernières semaines ne sont pas de bon augure quant au reste de la saison régulière.

Après 30 matchs disputés, le Bleu-Blanc-Noir occupe le huitième rang de l’Association de l’Est avec un dossier de 11-15-4 et 37 points. Certes, il accuse un seul point de retard sur la septième place détenue par le Toronto FC, mais la plupart de ses concurrents dans la course aux éliminatoires possèdent des parties en main.

Aussi, l’Impact a concédé 56 buts cette année, ce qui explique bien des problèmes. Seul le FC Cincinnati, une formation disputant sa première campagne au sein du circuit Garber, a fait pire avec 67 filets accordés. D’ailleurs, la troupe de l’entraîneur-chef Wilmer Cabrera a permis trois buts ou plus dans 11 rencontres en 2019, soit plus du tiers de ses affrontements.

Parmi les «films d’horreur» présentés par le onze montréalais, il y a eu une dégelée de 7 à 1 subie aux mains du Sporting de Kansas City le 30 mars, ainsi qu’un revers de 6 à 3 contre les faibles Rapids du Colorado le 3 août. De plus, le club a échappé une priorité de trois buts pour se contenter d’un verdict nul de 3 à 3 face au FC Dallas le 17 août. Ce résultat a signifié le glas pour l’instructeur-chef Rémi Garde, remplacé par Cabrera quelques jours plus tard.

Des adversaires redoutables

Pour accéder aux séries, l’Impact devra viser la perfection et possiblement espérer la chute de certains adversaires. Néanmoins, il lui faudra presque un miracle pour continuer au-delà du calendrier régulier. Certes, il accueillera Cincinnati le 14 septembre, mais le reste de son parcours en MLS ne sera pas de tout repos.

Montréal visitera Zlatan Ibrahimovic et le Galaxy de Los Angeles le 21 septembre, un duel compris entre les deux confrontations de la finale du Championnat canadien contre Toronto, les 18 et 25 septembre. Par la suite, l’Impact jouera deux fois à domicile face à des rivaux de qualité, soit l’Atlanta United FC le 29 septembre et les Red Bulls de New York, le 6 octobre. Ces deux formations sont troisième et cinquième de l’Est, respectivement.