Crédit : Anne-Marie Sorvin-USA TODAY Sports

Impact de Montréal

Le top 5 de la semaine en MLS

Publié | Mis à jour

La 26e semaine de la saison en MLS se termine alors que deux équipes de l’Association de l’Est sont désormais assurées d’être des éliminatoires : l’Union de Philadelphie et le New York City FC.

Atlanta United, vaincu par l’Union samedi, devrait valider son billet avant longtemps.

Derrière eux, c’est la cohue alors que cinq points séparent la quatrième position, détenue par les Red Bulls, et la huitième, où se trouve... l’Impact de Montréal.

Le bleu, blanc et noir a encore une fois fait rager ses partisans, cette semaine. Après une victoire à l’arraché contre les Whitecaps mercredi, sur laquelle il fallait bâtir, la troupe de Wilmer Cabrera a plutôt cassé en deux devant D.C. United, samedi, dans le deuxième «match le plus important de la saison» (après celui du 24 août contre Toronto).

Victime de ses errements défensif alors que la charnière centrale semble épuisée (vivement le retour de Rod Fanni), l’Impact a pris trois buts, dont un énième sur un coup de pied de coin, dès la première demie. La deuxième demie a montré quelques flashs intéressants, qui donnent envie de voir ce que ferait une attaque bâtie autour de Bojan Krkic, mais ultimement, les Montréalais n’ont pas réussi à convertir la moindre chance.

On en ressort avec une sorte de désespoir, mais la réalité, c’est que l’équipe a devant elle deux semaines pour recharger ses batteries. L’Impact ne reprendra le collier que le 14 septembre et à ce moment-là, Fanni devrait être prêt à jouer et peut-être même que le talisman du club, Ignacio Piatti, sera là lui aussi.

Dans les faits, l’Impact est toujours dans la course aux éliminatoires. Ce qui l’aide, c’est que les autres équipes avec lesquelles il bataille peinent à saisir leurs chances elles aussi. Mais il faudra battre le FC Cincinnati dans deux semaines, parce que l’étau est sur le point de se resserrer pour de bon...

Dans l’Ouest, c’est également la cohue derrière le LAFC, que personne ne pourra rattraper. Les surprenants Earthquakes de San Jose, le FC Dallas, Minnesota United et les Sounders de Seattle ont signé d’importantes victoires alors que la course aux éliminatoires est aussi corsée que dans l’Est.

Et sur ce, voici le top 5 de la semaine en MLS :

Santos fait tout, tout seul

Quelle chevauchée de Pedro Santos, du Crew de Columbus, et quelle frappe!

Le missile de Valeri

Comme le dit le commentateur sur la séquence, il ne faut pas laisser le temps à Diego Valeri d’armer une frappe comme celle-ci... Les Timbers ont arraché une difficile et cruciale victoire grâce à ce but, samedi soir.

Martinez n’arrêtera pas

Atlanta a beau avoir perdu sa première place aux mains de l’Union, cela n’a pas empêché le prolifique Josef Martinez de marquer dans un 13e match de suite, samedi. Et c’en était un beau!

Mason Toye se paie le LAFC

L’attaquant de Minnesota United s’est payé un pique-nique contre nul autre que le Los Angeles FC, dimanche soir, en marquant deux buts, et des jolis, dès la première demie. Voici son deuxième :

Crépeau n’y pouvait rien

Maxime Crépeau a certes multiplié les miracles depuis le début de la saison, mais le gardien des Whitecaps a dû s’avouer vaincu devant ce coup franc de classe mondiale d’Alexandru Mitrita.

Le boni :

C’est peut-être parce qu’il est un ancien du NYC FC, mais Jonathan Lewis a pris un malin plaisir à torturer les Red Bulls, samedi, et ce, sur leurs terres. Surprenante victoire des Rapids lors du premier match de Robin Fraser à la barre de l’équipe.