Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Alouettes

Cinq héros obscurs chez les Alouettes

Publié | Mis à jour

Non sans raison, le quart-arrière Vernon Adams fils est identifié comme un élément important ayant aidé les Alouettes à conserver une fiche positive de 5-4 lors de la première moitié de la saison.

En attendant le prochain match, le vendredi 6 septembre contre les Lions de la Colombie-Britannique, il est toutefois de mise de souligner le travail de certains joueurs qui évoluent un peu plus dans l’ombre.

Patrick Levels, demi-défensif

L’Américain Patrick Levels mène la formation montréalaise pour le nombre de plaqués défensifs, avec 57. Il vient par ailleurs au troisième rang de la Ligue canadienne de football (LCF), derrière Cory Greenwood, des Stampeders de Calgary, et Avery Williams, du Rouge et Noir d’Ottawa. Levels, qui totalise aussi trois sacs du quart, évoluait avec les Stampeders lors des deux dernières campagnes, remportant la Coupe Grey en 2018, avant de se joindre aux Alouettes pendant la saison morte.

Jake Wieneke, receveur de passes

Âgé de seulement 24 ans, Jake Wieneke est là quand ça compte. Le receveur de passes a inscrit quatre touchés. Il a connu son meilleur match de la saison dans la victoire de 40-34 en prolongation face aux Stampeders, le 17 août à Calgary, avec cinq réceptions, 52 verges de gains et un majeur au troisième quart.

Greg Reid, demi-défensif

Ce joueur défensif s’est démarqué depuis le début de la campagne avec trois interceptions, dont deux dans une défaite contre les Tiger-Cats de Hamilton lors de la deuxième rencontre de la saison. Il a aussi réussi 31 plaqués défensifs et deux autres sur les unités spéciales. Lors du dernier match, Reid a obtenu cinq plaqués, mais aussi un sac du quart.

Jean-Samuel Blanc, joueur de ligne défensive

Si le Montréalais Jean-Samuel Blanc est aussi utilisé comme joueur de ligne, c’est surtout sur les unités spéciales qu’il se signale. Il mène d’ailleurs les Alouettes pour le nombre de plaqués réalisés dans cette facette du jeu, soit neuf.

Quan Bray, receveur de passes

Un quart-arrière peut bien lancer le ballon, mais encore faut-il que certains coéquipiers soient présents pour l’attraper. Quan Bray, qui a participé à sept parties cette saison, mène les Alouettes avec 33 réceptions. Il a ainsi totalisé 408 verges de gains par la voie des airs. Seul Eugene Lewis le devance à ce chapitre parmi les autres receveurs du club montréalais.