Crédit : AFP

NFL

«Fantasy» football: sept choix à éviter

Publié | Mis à jour

Avec la saison de la NFL qui approche à grands pas, plusieurs amateurs s’apprêtent à faire leur repêchage pour leur pool de football et inévitablement des joueurs choisis risquent d’être des déceptions. Voici sept athlètes qu’il faudra éviter :

Jimmy Garoppolo – Quart-arrière – 49ers de San Francisco

En 2018, à sa première saison en Californie, Jimmy Garoppolo a bien fait lors des trois premiers matchs, mais une blessure à un genou a mis fin prématurément à sa campagne. De retour en santé, le pivot de 27 ans ne semble plus être le même. En trois matchs préparatoires, il a complété seulement 59,5% de ses passes.

A.J. Green – Receveur éloigné – Bengals de Cincinnati

À 31 ans, A.J. Green a passablement ralenti, lui qui a par ailleurs raté sept parties en 2018. Le receveur de passes pourrait également s’absenter des premiers rendez-vous de la présente campagne.

Peyton Barber – Demi offensif – Buccaneers de Tampa Bay

Sans être exceptionnel, Peyton Barber cumulait un nombre constant de points dans un pool lors des dernières années. Malheureusement, cela ne se reproduira pas en 2019. Les Buccaneers auraient l’intention de faire davantage confiance à Ronald Jones II dans les situations payantes.

David Njoku – Ailler rapproché – Browns de Cleveland

À certains moments, David Njoku se donne des airs de Rob Gronkowski, mais la plupart du temps, il rate des passes faciles. Son inconstance fait en sorte que le quart-arrière Baker Mayfield ne lui fait pas vraiment confiance.

Derrick Henry – Demi offensif – Titans du Tennessee

Blessé à une cheville présentement, Derrick Henry pourrait bien connaître une saison décevante même s’il récupère vite. Les Titans ont perdu de gros morceaux sur leur ligne offensive. Un élément qui ne favorisera pas Henry.

Brandin Cooks – Receveur éloigné – Rams de Los Angeles

Brandin Cooks a toujours été et restera un joueur qui a besoin d’un gros jeu pour être payant dans un pool. Chez les Rams, il est la troisième cible, derrière les receveurs Robert Woods et Cooper Kupp.

Todd Gurley II – Demi offensif – Rams de Los Angeles

Todd Gurley II a été très bon pour les poolers en 2018, mais l’histoire ne devrait pas se répéter en 2019. Le porteur a été inefficace lors des dernières séries éliminatoires en raison d’une blessure à un genou et il semble que ce ne soit toujours pas réglé. Gurley pourrait rater plusieurs rencontres cette saison. Il est donc à éviter dans les premières rondes de votre encan!