Impact

«Une nette différence entre Rémi Garde et Wilmer Cabrera»

Publié | Mis à jour

Selon notre analyste Vincent Destouches, «il y a une nette différence entre Rémi Garde et Wilmer Cabrera».

Appelé à commenter l’importante victoire de l’Impact de Montréal contre les Whitecaps de Vancouver à l’émission Les Partants, jeudi, il en a profité pour expliquer ce qui distingue les deux entraîneurs qui se sont succédé à la barre du Bleu-Blanc-Noir. Voyez ce segment dans la vidéo ci-dessus.

«Il y a une nette différence entre les deux. La plus grande critique que l’on peut faire à Rémi Garde, c’est qu’il a un esprit trop Ligue 1. Le championnat français est dur et physique. C’est un système de jeu hermétique qu’il a appliqué à l’Impact, a affirmé notre expert soccer.

«Il disait aux joueurs de ne pas faire ceci ou cela. En comparaison, le langage de Cabrera est plus positif. Il dit aux joueurs : il faut faire ça, il faut risquer, il faut prendre une chance. Et il a raison. C’est ce que ça prend en MLS : de la pression et une plus grande prise de risques.»

Par ailleurs, Destouches est revenu sur les deux arrêts-clés du gardien Evan Bush, qui a bloqué deux tirs de pénalité coup sur coup en première demie, mercredi.

«Bush a donné une chance à son équipe de gagner, ce qu’il n’avait pas fait dans les derniers matchs. C’est grâce à lui que l’Impact a récolté trois points, a-t-il soutenu.

«Les arrêts de Bush ont été un point tournant dans le match. L’énergie a alors changé dans le stade, toute la foule a été galvanisée, tout comme le club.»