Crédit : AFP

MLB

De retour au jeu malgré la leucémie

Publié | Mis à jour

Le lanceur Carlos Carrasco est aux Indians de Cleveland ce que l’attaquant Saku Koivu a été pour le Canadien de Montréal en 2002.

Atteint par la leucémie, Carrasco doit retrouver le groupe des joueurs actifs chez les Indians à compter de dimanche. L’artilleur de 32 ans était pourtant sur la touche depuis la fin du mois de mai en raison de la maladie.

«Quand Carlos a recommencé à lancer à l’entraînement, c’était vraiment bien de simplement voir son visage s’allumer et de le retrouver dans l’abri, a indiqué le gérant des Indians, Terry Francona, cité sur le site web du baseball majeur. La réaction des autres gars était merveilleuse.»

Dès le dévoilement du diagnostic de leucémie en juin, les joueurs des Indians ont identifié un nouveau leitmotiv en utilisant le surnom de Carrasco : «je suis avec "Cookie"».

Déterminé, le lanceur originaire du Venezuela a déjà effectué un retour au monticule, le lundi 19 août, avec les RubberDucks d’Akron, au niveau AA. Il a alors reçu une belle ovation, un geste des partisans qui risque de se répéter lorsqu’il renouera avec le monticule dans l’uniforme des Indians.

En trois présences dans les mineures au cours des 10 derniers jours, Carrasco a concédé seulement un point en trois manches et deux tiers. Il a surtout affiché des balles rapides dépassant les 95 milles à l’heure.

Utilisé en relève?

Plutôt que de retrouver son rôle de partant, Carrasco (4-6) pourrait être utilisé comme releveur par les Indians d’ici la fin de la saison. Il devrait ainsi tenter d’aider la formation de Cleveland à se qualifier pour les éliminatoires pour une quatrième année consécutive.

«Le plus important dans la vie, et de loin, c’est son bien-être, a ajouté Francona. Il semble si excité de lancer à nouveau et nous sommes heureux de l’avoir. C’est un membre important pour nous.»

Rappelons que Koivu avait pour sa part combattu un lymphome non-hodgkinien pendant plusieurs mois avant de revenir au jeu avec le Canadien le 9 avril 2002, au Centre Bell.