LHJMQ

Un ancien joueur de la LHJMQ frôle la mort

Publié | Mis à jour

Un ancien joueur de la Ligue de hockey junior majeur du Québec est passé à quelques millimètres de la mort, jeudi dernier, à Montréal, lors d’une banale vente de téléphone cellulaire organisée sur la plateforme de vente en ligne Marketplace de Facebook.

Nicolas Poulin avait organisé un rendez-vous vers 21 h 15 à l’intersection Jarry/Chateaubriand, après un match de hockey, avec un homme intéressé à acheter son téléphone mis en vente sur Marketplace.

La transaction semblait bien se dérouler, jusqu’au moment où l’individu est venu pour payer. Il a alors frappé Nicolas directement au cou à l’aide d’une lame non identifiée, avant de prendre la fuite avec le téléphone.

Le jeune homme de 22 ans s’est lancé aux trousses de son agresseur, avant de ressentir une sensation de chaleur au cou et de réaliser qu’il saignait abondamment.

«On était à un millimètre de la carotide», raconte la mère de Nicolas, Annick Corbeil Poulin, qui a publié le récit de la mésaventure de son fils sur Facebook afin de mettre en garde les gens sur les risques de la vente d’objets en ligne.

«Mon fils est quand même 6 pieds et 2 pouces, 220 livres, souligne-t-elle, il fallait que [le suspect] soit décidé pour s’attaquer à lui.»

Certains services de police offrent d’ailleurs des zones de rencontre sécurisées dans des stationnements de postes de police afin de conclure des transactions faites en ligne.

Dans le cas de Nicolas, il avait au moins eu la présence d’esprit d’organiser la rencontre dans un lieu public. C’est peut-être d’ailleurs ce qui l’a sauvé, puisque «des anges», comme les appelle sa mère, lui ont rapidement apporté les premiers soins.

«Il nous a appelés du lieu de l’incident. On était à l’extérieur, à Sherbrooke. Mettons que le voyage de retour a été assez pénible et long. On l’a rencontré à l’hôpital et on était là jusqu’à 1 h 30 du matin à peu près».

Nicolas se porte bien, après avoir reçu 13 points de suture à la gorge pour refermer la plaie.

Le suspect, lui, court toujours. Selon les informations transmises par Mme Corbeil Poulin, le suspect serait âgé entre 18 et 23 ans. Comme la luminosité était basse au moment de l’agression, peu de détails physiques ont pu être observés chez le suspect. Le compte Facebook utilisé pour organiser la transaction a été supprimé peu de temps après la rencontre, mais les policiers détiennent malgré tout quelques informations, dont des empreintes digitales sur la coquille protectrice du téléphone.

Nicolas Poulin a évolué durant quatre saisons avec le Phoenix de Sherbrooke dans la LHJMQ. Il poursuit désormais sa carrière de hockeyeur dans les rangs universitaires avec les Redmen de McGill. Son frère Samuel est le capitaine du Phœnix et a été repêché par les Penguins de Pittsburgh (21e au total) lors du dernier repêchage de la LNH. Il est aussi le fils de l’ex-attaquant des Canadiens de Montréal Patrick Poulin.

Si vous avez des informations sur cette agression, n’hésitez pas à communiquer avec le Service de police de la Ville de Montréal.