Blue Jays

Les Blue Jays gâchent le retour de Josh Donaldson

Publié | Mis à jour

Les Blue Jays ont vaincu les Braves d’Atlanta au compte de 3 à 1, mardi à Toronto, lors d’un match émotif marqué par le retour dans la métropole canadienne de Josh Donaldson.

Donaldson, qui disputait un premier match à Toronto depuis qu’il a quitté l’organisation il y a un an, a reçu une ovation de la foule à sa première présence au bâton. Il a toutefois été incapable de mettre la balle en jeu ou de se rendre sur les sentiers en quatre présences au bâton.

C’est son ancien coéquipier Justin Smoak qui a joué les héros dans cette rencontre. Il a tout d’abord produit l’éventuel point gagnant en poussant Cavan Biggio vers la plaque avec un simple en première manche, puis il a claqué sa 20e longue balle de la saison lors du septième tour au bâton.

La recrue Vladimir Guerrero fils a également été à l’origine d’un point lors de l’engagement initial. Il a permis à Bo Bichette d’atteindre le marbre avec un simple.

Sept artilleurs se sont succédé sur la butte pour Toronto. La victoire est allée au dossier de Zack Godley (4-5), qui a donné deux coups sûrs et autant de buts sur balles en trois manches. Ken Giles a quant à lui réalisé un 17e sauvetage.

Ayant alloué deux points et huit frappes en lieu sûr, Mike Soroka (10-3) a vu la défaite être portée à son dossier.

Tyler Flowers a marqué le seul point des visiteurs en vertu d’un double d’Ozzie Albies.

Pete Alonso le nouveau roi des circuits des Mets

À New York, Pete Alonso est devenu le joueur ayant claqué le plus grand nombre de circuits en une saison de l’histoire des Mets dans un revers de 5 à 2 contre les Cubs de Chicago.

Le joueur de première année a claqué sa 42e longue balle de la saison en quatrième manche, alors qu’il n’y avait personne sur les sentiers.

Il a ainsi fracassé la marque que détenaient Carlos Beltran (2006) et Todd Hundley (1996). Alonso est aussi devenu la première recrue à établir le record du plus grand nombre de circuits en une saison pour son équipe depuis Johnny Rizzo, qui avait réussi l’exploit pour les Pirates de Pittsburgh en 1938.

En dépit du brio d’Alonso, c’est Javier Baez, des Cubs, qui a eu le plus grand impact sur la rencontre avec trois points produits.

Le joueur d’arrêt-court a frappé un circuit de deux points ainsi qu’un double payant. Addison Russell a aussi contribué à la victoire des Cubs en envoyant la balle par-dessus la clôture en cinquième manche.

Yu Darvish (5-6) a brillé au monticule pour les vainqueurs, ne permettant que cinq coups sûrs en huit manches.

La défaite est allée à la fiche de l’ancien des Blue Jays Marcus Stroman (7-12).