MLB

Quelle est la suite pour Abraham Toro?

Publié | Mis à jour

Quelle est la suite pour Abraham Toro?

Sans être dans le secret des dieux, le recruteur Alex Agostino s’attend à ce que le Québécois «passe tout le mois de septembre avec les Astros de Houston». Selon lui, «il pourrait même ensuite participer aux séries, ce qui serait tout un thrill pour une jeune recrue.»

C’est ce qu’Agostino a indiqué en entrevue à l’émission de TVA Sports Les Partants, lundi. Voyez l’entretien complet dans la vidéo ci-dessus.

Dans les quatre premiers matchs auxquels il a pris part jusqu’à présent, Toro a été utilisé au troisième but en raison de l’absence de Carlos Correa. Même si ce dernier est maintenant près d’un retour, Agostino croit que Toro restera dans la formation texane.

«Chaque fois qu’il a un obstacle devant lui, il est toujours capable de le surmonter, a soutenu Agostino. Il a même déjà été retranché de l’équipe nationale canadienne. J’avais alors tout fait pour tenter de faire changer d’idée les dirigeants qui ne croyaient pas en lui.

«Personnellement, j’ai toujours pensé qu’il allait devenir un joueur professionnel un jour. Il a prouvé que j’avais raison! Mais il mérite tout le crédit. C’est une fierté pour le monde du baseball au Québec.» 

Si Agostino n’est pas surpris de voir Toro accéder aux ligues majeures, il ne pensait pas que le scénario allait se produire si tôt dans sa carrière.

«Je ne suis pas surpris de le voir là aujourd’hui. Ce qui me surprend, c’est qu’il le fasse au moins un an plus rapidement que prévu. Il a surpris tout le monde. Sa progression a été fulgurante. Il n’a pas passé six ou sept ans dans les ligues mineures comme bien d’autres joueurs. Il en est seulement à sa quatrième année dans les rangs professionnels.

«Cette année, il a dominé aux niveaux AA et AAA. Le fait d’être rappelé avant le 1er septembre alors qu’il n’était même pas sur la liste des 40 joueurs en début de saison, c’est signe que l’équipe croit beaucoup en lui. Et ce n’est pas n’importe quelle équipe puisque les Astros aspirent à la Série mondiale.»

«Il ne l’a pas volé!»

Toro n’a pas ménagé ses efforts pour parvenir à ses fins, a observé Agostino.

«Il a fait sa place et il ne l’a pas volée! C’est un travaillant, comme il l’a prouvé en fin de semaine. Il démontre que tu peux accomplir de grandes choses avec une bonne éthique de travail, du talent et une attitude positive.

«C’est tout un exploit pour un joueur de baseball québécois.»

Par ailleurs, le Lavallois Charles Leblanc, repêché au quatrième tour par les Rangers du Texas en 2016, est un autre nom à retenir, selon Agostino.

«Il est le joueur québécois le plus près des majeures. Je ne serais pas surpris de le voir faire ses débuts l’an prochain.»

Une première... mais pas une dernière! 

Dimanche, Toro a produit le tout premier point de sa carrière dans le baseball majeur dans une victoire de 11-2 contre les Angels.

À son quatrième match, le Longueuillois de 22 ans a contribué à la poussée de sept points des siens en fin de huitième manche avec un simple au champ droit aux dépens du releveur Taylor Cole, ce qui a permis à Alex Bregman de toucher la plaque. Toro a également soutiré un but sur balles.

Le joueur de troisième but affiche une moyenne au bâton de ,200 en vertu de trois coups sûrs en 15 présences au bâton. Il avait obtenu ses deux premiers coups sûrs à Houston vendredi, avant d’être tenu au silence le lendemain.