Alouettes de Montréal

Les Alouettes évitent le piège

Publié | Mis à jour

Les Alouettes de Montréal ont surmonté un mauvais départ en inscrivant trois touchés en seconde demie et ils ont difficilement vaincu les Argonauts de Toronto au compte de 28 à 22, dimanche après-midi, au Stade Croix-Bleue Medavie de Moncton.

Grâce à ce deuxième gain consécutif, la troupe de l’entraîneur-chef Khari Jones a consolidé son emprise sur le deuxième rang de la section Est de la Ligue canadienne de football (LCF). Elle a complété la moitié initiale de la saison avec un dossier de 5-4 et devance le Rouge et Noir d’Ottawa par quatre points.

Les vainqueurs ont pris leur envol et le pivot Vernon Adams fils a encore eu son mot à dire. Il a rejoint Eugene Lewis sur une distance de 65 verges tôt en seconde demie pour réduire la priorité de l’adversaire à quatre points, avant de compléter un jeu renversé spectaculaire avec la complicité de DeVier Posey. Les deux hommes se sont échangé le ballon et Adams fils a ensuite décoché une passe de 34 verges à Quan Bray pour le majeur.

Toutefois, c’est Jeremiah Johnson qui a donné les devants aux Alouettes pour de bon. Au dernier engagement, il a couru 25 verges pour réussir son premier touché avec l’équipe montréalaise.

De son côté, la défense a contribué de belle façon, particulièrement sur la dernière séquence de la rencontre. Toronto s’est rendu à la porte de la zone des buts, mais elle a contraint McLeod Bethel-Thompson à lancer une passe incomplète, confirmant le triomphe des Oiseaux.

Réveil tardif

En cette rare présence au Nouveau-Brunswick, les Alouettes ont mis du temps à se mettre en marche, devant attendre les dernières minutes de la première demie pour s’inscrire au pointage. D’ailleurs, en dépit de leur fiche atroce de 1-8, les «Argos» ont offert une opposition digne de ce nom et ont pris les devants 16 à 0 au deuxième quart.

Pendant qu’Adams recevait souvent la visite de plaqueurs défensifs, son vis-à-vis Bethel-Thompson a rejoint Jimmy Ralph pour le premier jeu de six points de la journée. Pour sa part, le botteur Tyler Crapigna a pris une douce revanche sur l’organisation l’ayant laissé aller tôt dans la campagne. Il a totalisé trois placements; sur deux d’entre eux, le ballon a effleuré le poteau avant de poursuivre son chemin.

Adams fils a permis aux siens de reprendre vie tard au deuxième quart. Il a repéré Posey pour un long jeu aérien et a terminé la séquence offensive de son club à l’aide d’une faufilade dans la zone payante.

Les Moineaux auront droit à une semaine de congé avant d’accueillir les pauvres Lions de la Colombie-Britannique, qui ont gagné un seul de leurs 10 premiers matchs, le 6 septembre au Stade Percival-Molson.