Crédit : Brad Penner-USA TODAY Sports

Impact

Cinq moments marquants du règne de Rémi Garde

Publié | Mis à jour

L’ex-entraîneur de l’Impact de Montréal Rémi Garde a été remercié mercredi, remplacé par Wilmer Cabrera. Coup d’œil sur les moments marquants de Garde avec le onze montréalais.

-L’embauche (8 novembre 2017)

Quelques mois avant l’embauche de Garde, Joey Saputo promettait de trouver un remplaçant de taille après le congédiement de Mauro Biello. Le public n’a pas été déçu et le Français s’est amené à Montréal avec ses contacts européens et son groupe d’entraîneurs majoritairement lyonnais. Avant de perdre son emploi, Garde a présenté une fiche de 24-29-8.

-L’arrivée de Saphir Taïder (22 janvier 2018)

L’une des premières décisions de Garde après avoir rejoint l’Impact, soit l’arrivée de l’Algérien Saphir Taïder sous forme de prêt du FC Bologne, venait solidifier le milieu de terrain du club montréalais après la retraite de Patrice Bernier l’année précédente.

Malgré des moments plus difficiles avec l’Impact, Taïder a entretenu une bonne relation avec Garde, accumulant au passage 17 buts et 14 passes décisives en 64 rencontres avec l’Impact, toutes compétitions confondues.

-L’échec Jimmy Briand (juillet 2018)

La plus importante non-signature de l’ère Garde, la saga Jimmy Briand, a bien occupé le mois de juillet 2018. Le Français, annoncé depuis quelques semaines comme renfort en attaque par plusieurs médias, a finalement décidé de ne pas signer à Montréal, préférant rester sans contrat.

«Nick De Santis était en charge des négociations et il nous a dit que tout était fait, qu’il y avait un accord. Tout était préparé par rapport aux documents avec la MLS pour le contrat de Jimmy et pour l’indemnité avec l'En Avant de Guingamp. Il y avait même un billet d’avion pour lui et sa famille. Finalement, il a décidé de ne pas signer», avait à l'époque déclaré Garde aux médias lors d’une conférence de presse.

-Défaite 7 à 1 face à Kansas City (30 mars 2019)

Cette cuisante défaite lors du quatrième match de la présente saison, a jeté une douche froide sur le bon début de campagne du Bleu-Blanc-Noir. Le Sporting de Kansas City a infligé la plus lourde défaite de l’histoire de l’Impact en Major League Soccer (MLS).

«Je pense que nous avons donné le bâton pour nous faire battre», avait dit Garde en conférence d’après-match. Mention honorable à la défaite de 6 à 3 face aux Rapids du Colorado au mois d’août dernier, lorsque les Rapids présentaient la pire fiche de la MLS.

-Les départs d’Harry Novillo (22 juillet 2019) et d’Omar Browne (12 août 2019)

Le Français Harry Novillo, bien connu de Garde, s’était amené avec l’Impact en début de saison 2019. Le pilote montréalais prenait un risque, puisque Novillo était aussi connu pour ses frasques à l’extérieur du terrain.

Novillo n'a récolté qu’un seul but et deux aides en MLS et a été libéré le 22 juillet dernier. «S’il y a quelqu’un qui a été floué de manière personnelle, c’est moi. J’endosse la responsabilité de l’échec de ce dossier», avait déclaré Garde, déçu de l’attitude de son ex-protégé.

Même son de cloche dans le dossier de Browne, qui est retourné au Panama plus tôt que prévu de son prêt avec l’équipe. Jugé trop individualiste par Garde, celui-ci lui avait même lancé: «Pour qui te prends-tu, Omar?», lors d’une défaite de 2 à 1 face au Crew de Columbus.