UFC

Georges St-Pierre affrontera-t-il Khabib Nurmagomedov?

Publié | Mis à jour

Georges St-Pierre en a surpris plus d’un lorsqu’il a annoncé sa retraite des arts martiaux mixtes, en février dernier.

Si la majorité des gens a finalement compris les motivations derrière cette décision du Québécois, plusieurs amateurs demeurent convaincus que «GSP» avait encore quelques bonnes années devant lui.

D’ailleurs, le jour de son retrait, St-Pierre semblait lui aussi croire qu’il avait encore de l’essence dans le réservoir. Il avait révélé avoir demandé à l’UFC de lui accorder un dernier combat avant de quitter l’organisation de façon définitive.

Sa cible : Khabib Nurmagomedov (27-0), qui avait notamment dominé Conor McGregor en octobre dernier.

Malheureusement, le clan Dana White a refusé.

Depuis, l’ancien combattant s’implique dans plusieurs causes et est souvent vu dans des événements de tous genres. Mais, par-dessus tout, il garde la forme et s’entraîne toujours régulièrement.

En entrevue à l’émission «Les Partants», Jean-Philippe Bertrand a semblé surprendre St-Pierre en lui lançant que Nurmagomedov, qui vient de signer un nouveau contrat avec l’UFC, avait insisté pour qu’une «clause GSP» apparaisse au bas de l’entente.

Serait-ce l’élément qui manquait pour que l’on puisse enfin assister à un duel entre les deux pugilistes?

«Vous venez de m’apprendre quelque chose, les gars!», a d’abord lancé le Québécois, sourire en coin.

«Mais honnêtement, j’ai pris ma retraite parce que je ne peux pas attendre après les opportunités. Dans la vie, j’ai toujours créé mes propres opportunités. Je ne peux pas attendre que le combat arrive en me tournant les pouces. J’ai tourné la page et le stress des combats, c’était l’élément que me tracassait le plus. On a essayé de faire le combat avec Khabib et ça n’a pas fonctionné. L’UFC avait d’autres plans pour lui. Je ne sais pas pourquoi cela serait différent maintenant.»

Un entraînement différent?

On le disait, «GSP» s’entraîne toujours de façon rigoureuse et assidue.

Mais aborde-t-il l’entraînement différemment en sachant qu’il ne se battra pas en bout de ligne?

«J’ai arrêté la compétition parce que cela ne me tentait plus, et non pas parce que je n’étais plus capable de performer. Quand je m’entraîne dans le gymnase, je me sens au top, je sens encore que je maîtrise mon sport. Toutefois, dès mon retour à la maison, je me dis que je n’ai pas envie de retourner dans l’UFC. Les arts martiaux mixtes, c’est un genre de roman où les drames n’arrêtent jamais.»

Georges St-Pierre poursuit :

«J’adore mon sport, mais je n’ai jamais aimé me battre. Je n’aime pas la violence. Mais pour moi, garder la forme est extrêmement important.»

Voyez l’entrevue intégrale de «GSP» dans la vidéo ci-dessus.