Los Angeles Dodgers v Miami Marlins

Crédit : AFP

MLB

Clayton Kershaw bat le record d'une légende!

Publié | Mis à jour

Dès ses premiers pas dans le baseball majeur en 2008, plusieurs osaient comparer le jeune gaucher Clayton Kershaw au légendaire Sandy Koufax. Or, Kershaw a maintenant dépassé le maître pour le nombre de victoires obtenues dans l’uniforme des Dodgers de Los Angeles.

«Avec ce que Sandy signifie pour cette organisation et ce qu’il signifie pour moi personnellement, c’est incroyable, c’est quelque chose que je pensais qui n’arriverait jamais, a réagi Kershaw sur le site web du baseball majeur. Ce n’est pas la chose la plus importante au monde, mais c’est quelque chose à regarder une fois que tout a été fait et en considérant tout ce qui a été dit. C’est toujours un honneur, pour moi, d’être mentionné dans la même phrase que Sandy.»

Kershaw a maintenant totalisé 166 victoires avec les Dodgers tandis que Koufax, souffrant d’arthrite, s’est arrêté à 165 lorsqu’il a disputé son dernier match, à 30 ans, en 1966. Don Sutton demeure le lanceur le plus victorieux de l’histoire des Dodgers, avec 233 gains. Âgé de 31 ans, Kershaw pourrait logiquement s’approcher de Sutton, voire même le dépasser un jour.

En route vers la Série mondiale?

Concernant les comparaisons avec Koufax, elles risquent de suivre Kershaw pour le reste de sa carrière. À ce niveau, l’actuel lanceur des Dodgers compte présentement trois trophées Cy Young et un titre de joueur le plus utile de la Ligue nationale. Il n’a toutefois pas encore remporté la Série mondiale.

De son côté, Koufax a aussi obtenu trois fois le Cy Young (1963, 1965 et 1966) et un titre de joueur par excellence (1963). Il a par ailleurs remporté la Série mondiale à trois occasions, soit en 1959, 1963 et 1965. Deux grands lanceurs, deux époques différentes.

Kershaw montre un dossier de 13-2 et une moyenne de points mérités de 2,71 depuis le début de la saison. Avant d’affronter les Blue Jays de Toronto mercredi soir, les Dodgers avaient une fiche de 83-44, au sommet du baseball majeur à égalité avec les Yankees de New York, qui évoluent pour leur part dans l’Américaine.