Canadiens

Top 5 : les meilleurs espoirs du CH selon la LNH

Publié | Mis à jour

Depuis le dernier repêchage de la LNH, les experts sont presque unanimes : la pépinière des Canadiens de Montréal regorge de talent.

De Cole Caufield, choix de premier tour au dernier encan, à Nick Suzuki, qu’ont sacrifié les Golden Knights de Vegas pour obtenir Max Pacioretty, l’avenir est encourageant chez le Tricolore.

Mais qui sont les cinq meilleurs espoirs du Bleu-blanc-rouge? Plusieurs recruteurs pourraient fournir des classements complètement différents.

Le site officiel de la LNH s’est prêté à l’exercice au cours des derniers jours. Voici son top 5 :

5- Josh Brook, défenseur, 20 ans.

Repêché au deuxième tour par le CH en 2017, l’arrière de 20 ans a fait ses premiers pas au niveau professionnel avec le Rocket de Laval, en fin de saison.

Le patineur de 6 pi 1 po en a déjà mis plein la vue au dernier camp de perfectionnement des Canadiens. Fin passeur et fiable défensivement, le Manitobain pourrait-il brouiller les cartes? Chose certaine, le droitier est plus près de la LNH que certains ne le croient.

4- Cayden Primeau, gardien, 20 ans.

Gagnant du trophée Mike Richter, remis au meilleur gardien de la NCAA, la saison dernière, le produit de l’Université Northeastern pourrait s’avérer un vol, lui qui a été sélectionné au septième tour en 2017.

Si Carey Price est le portier du présent, l’Américain pourrait bien être le cerbère du futur. Celui qui a aidé la formation américaine à décrocher l’argent au dernier Mondial junior sera assurément l’un des deux gardiens du Rocket, la saison prochaine, où s’amorcera son parcours professionnel après un court, mais brillant stage universitaire.

Cayden Primeau mène les États-Unis en finale - TVA Sports

3- Ryan Poehling, attaquant, 20 ans.

L’attaquant originaire du Minnesota est possiblement le plus près d’un poste régulier avec le grand club. Solide dans les deux sens de la patinoire, ce choix de premier tour en 2017 en a mis plein la vue au dernier match de la saison régulière des Canadiens en orchestrant un tour du chapeau, puis un but en tirs de barrage.

Les partisans ont eu de quoi oublier l’exclusion des éliminatoires en admirant le talent offensif de cet espoir américain. Il sera intéressant de voir quelle direction l’organisation prendra à son égard : un rôle limité à Montréal ou un poste crucial à Laval?

Ryan Poehling sème l'hystérie au Centre Bell - TVA Sports

2- Nick Suzuki, attaquant, 20 ans.

Suzuki avant Poehling? Vraiment? À moins que les observateurs du NHL.com sachent quelque chose que tous ignorent, il est difficile de prédire si l’Ontarien saura transporter son jeu dominant dans la Ligue de l’Ontario chez les professionnels au point de brouiller les cartes dès le prochain camp.

Chose certaine, Suzuki a connu des séries du tonnerre. Il a permis au Storm de Guelph de remporter le championnat de la ligue avant d’être sacré meilleur joueur des éliminatoires avec 42 points en 24 rencontres, soit une avance de 11 points sur le deuxième meilleur marqueur du tournoi printanier.

Le talent ne fait aucun doute. Un de ses instructeurs chez l’Attack, Joey Hishon, croit qu'il deviendra un joueur d’impact dans le circuit Bettman. Encourageant!

Intégrale : Nick Suzuki marque son 1er but à la Coupe Memorial - TVA Sports

1- Cole Caufield, ailier droit, 18 ans.

Il a été sélectionné par le CH au premier tour, en juin, mais qui est Cole Caufield? Un marqueur naturel qui mitraille les gardiens et qui peut faire mouche dans des angles quasi impossibles.

Un comparable qui plait à plusieurs est Alex DeBrincat, des Blackhawks de Chicago, qui a franchi le cap des 40 buts en 2018-2019.

Lorsque les Canadiens ont su qu’ils se prononceraient au 15e rang au total à l’issue de la loterie du repêchage, l’expert en recrutement de l’équipe, Trevor Timmins, craignait ne pas pouvoir «trouver un joyau» à ce rang. Quelle fut sa stupéfaction lorsque le petit Caufield, qui était dans son top 10, n’avait toujours pas trouvé preneur après le 14e rang.

Pour ce qui est de la prochaine saison, l’Américain, qui a égalé le record d’Alexander Ovechkin au récent Championnat des moins de 18 ans, s’est déjà engagé auprès du programme de hockey de l’Université du Wisconsin.

Caufield est l'unique marqueur en tirs de barrage - TVA Sports