Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens

Les Canadiens pourraient s’en mordre les doigts

Publié | Mis à jour

Pendant quelques semaines cet été, plusieurs rumeurs ont laissé croire que les Canadiens étaient dans la course pour l’obtention de l’attaquant russe Nikita Gusev.

Repêché en 7e ronde par le Lightning à la séance de sélection de 2012, le droitier avait été échangé aux Golden Knights au repêchage d’expansion de 2017. En juillet dernier, Gusev n’avait cependant toujours pas pu se faire valoir dans le circuit Bettman et a alors demandé une transaction à Goerge McPhee.

Si Marc Bergevin a tendu une perche au DG des Knights, l’offre ne fut pas jugée suffisante par ce dernier.

Le 29 juillet, Nikita Gusev a pris la route du New Jersey. Vegas a finalement obtenu en retour un choix de troisième tour en 2020 et un autre de deuxième ronde en 2021.

Gusev peut-il s’inspirer de Panarin?

À 27 ans, Gusev était perçu par plusieurs comme l'un des meilleurs joueurs de hockey à ne pas évoluer dans la LNH.

La saison dernière, le Russe a terminé au premier rang des marqueurs de la KHL avec 82 points (17 buts, 65 passes) en 62 rencontres.

En 2017-2018, sa récolte a été tout aussi percutante, alors qu’il a conclu le calendrier avec 62 points en 54 matchs. Il avait aussi amassé 71 points en 57 joutes la saison précédente.

Le Russe semble aussi être très confiant à quelques semaines de ses débuts dans la LNH, lui qui a récemment lancé vouloir récolter 128 points la saison prochaine, tout comme l’avait fait Nikita Kucherov l’an dernier. 

Lorsque l’on porte attention au parcours qui a mené Gusev à la LNH, il est difficile, voire impossible, d’ignorer les nombreuses similitudes avec le cas Artemi Panarin, un autre droitier à l’instinct offensif aiguisé.  

Débarqué dans la LNH à 23 ans, Panarin venait de connaître une superbe saison dans la KHL (62 points en 54 matchs).

À voir l’impact actuel de ce dernier dans la LNH (320 points en 322 matchs), il est totalement légitime de croire que Gusev pourrait devenir un véritable vol de la part des Devils, qui n’auront pas eu à donner beaucoup pour obtenir ses services.

Si tel est le cas, ce sont 30 équipes, dont les Canadiens, qui pourraient s’en mordre les doigts...