Impact

«Tout le monde est dégoûté» - Camacho

Publié | Mis à jour

«Je peux juste vous dire que tout le monde est dégoûté.»

Rudy Camacho n’a pas tenté de dissimuler la vérité dans son analyse de la fin de match de l’Impact, la résumant aux coups de pied arrêtés. Sur les trois derniers matchs en MLS, l’équipe a accordé 8 buts sur 12 sur des jeux arrêtés.

«Ce n’est pas dans le jeu qu’on a été inquiétés, on prend deux buts encore sur coups de pied arrêtés, a-t-il indiqué. Je ne sais pas ce qu’on doit faire, mais on doit arrêter tout ça parce que ça devient bête.»

«C’est rageant parce qu’on fait un bon match jusqu’à la 60e. On leur donne le premier but un peu bêtement aussi, je rate mon dégagement et il est tout seul.»

Pas dangereux

Selon le défenseur français, il n’y avait aucune raison pour que l’équipe perde ainsi son rythme dans la dernière demi-heure.

«On gagne 3 à 0, ils n’étaient pas super dangereux dans le jeu. On maîtrisait le match à 3 à 0, et c’est normal qu’on se découvre un peu moins», a-t-il ajouté.

Lassi Lappalainen, héros offensif du match, a évoqué la fatigue et des problèmes d’organisation.

«Je ne sais pas pour les autres, mais j’avais les jambes lourdes, et on ne mettait plus de pression et on leur a laissé le contrôle», a-t-il expliqué.

«Je crois que la gestion de la fin de match n’a pas été bonne. Je ne sais pas si c’est l’effort ou la tactique. Peut-être que c’était les deux.»

Départ pour Bojan

À son second match, Bojan Krkic a obtenu un premier départ, et Rémi Garde lui aura donné une heure de jeu. L’Espagnol n’a pas obtenu une tonne de ballons de sorte qu’il ne s’est pas vraiment mis en valeur, mais il a tenté de belles choses.

Disons qu’il n’a pas obtenu son baptême du Stade Saputo dans les meilleures conditions.

«Je suis très déçu parce que c’est un résultat qu’on n’attendait pas. Nous sommes dans un moment de la saison où nous ne pouvons pas donner autant de buts sur phases arrêtées.