Alouettes de Montréal

Les Alouettes complètent une remontée historique!

Publié | Mis à jour

Il aura fallu attendre 10 ans et l’un des matchs les plus excitants de l’année pour que les Alouettes obtiennent enfin une victoire contre les Stampeders à Calgary. La formation montréalaise l’a emporté au compte de 40 à 34 en prolongation, samedi soir, au Stade McMahon.

Tirant de l’arrière par 11 points, les hommes de Khari Jones ont forcé la tenue de l’engagement supplémentaire dans les derniers instants du quatrième quart. Le quart-arrière Vernon Adams fils a rejoint le receveur de passes Eugene Lewis dans la zone des buts avec 38 secondes à écouler. Le pivot de 26 ans a ensuite réussi le converti de deux points en trouvant Jake Wieneke, ce qui a réduit l’écart à seulement trois points.

Le botté court de Boris Bede, récupéré par Lewis, a ensuite fonctionné et l’offensive a remonté le terrain pour permettre au botteur de réussir le placement égalisateur. Il s’agissait de son quatrième botté de trois points en autant de tentatives dans ce match.

Une prolongation enlevante

En prolongation, les favoris de la foule ont été les premiers à s’exercer et le quart-arrière Nick Arbuckle et son receveur de passes Reginald Begelton ont uni leurs efforts pour inscrire un majeur, eux qui avaient préalablement réussi trois autres touché ensemble. Les «Stamps» ont cependant raté la transformation, ce qui a ouvert la porte aux visiteurs.

Adams fils et ses coéquipiers ont traversé le terrain et marqué un majeur, mais ils ont également raté le jeu suivant.

Avec tout à recommencer, les Alouettes ont retroussé leurs manches et le quart a de nouveau réussi une faufilade avant de rater la transformation.

C’est donc avec une certain pression que la défensive est revenue sur le terrain. L’unité de Bob Slowik a toutefois relevé le défi et les Montréalais ont obtenu un premier gain à Calgary depuis le 1er juillet 2009.

En bref

  •  Adam fils, qui effectuait un retour au jeu après avoir raté une semaine d’activités en raison d’une commotion cérébrale, a obtenu son plus haut total de verges par la passe en carrière. Il a complété 32 de ses 50 passes tentées pour 389 verges de gains et deux majeurs. Il a également été victime de deux interceptions.
  • Le quart-arrière des Stampeders Nick Arbuckle et son receveur de passes Reginald Begelton ont inscrit pas moins de quatre touchés ensemble.
  • Avant même que le ballon ne soit mis en jeu dans cet affrontement, les deux équipes ont été impliquées dans une bataille à coups de poing. Tommie Campbell, des Alouettes et Wynton McManis, des Stampeders, ont amorcé les hostilités.
  •  Les Alouettes reprendront l’entraînement, cette semaine, en vue d’un duel contre les Argonauts de Toronto qui sera présenté, le dimanche 25 août, dans la ville de Moncton, au Nouveau-Brunswick.
  •  Le receveur de passes des Alouettes DeVier Posey a attrapé 10 passes pour un impressionnant total de 181 verges
  • L’indiscipline des Moineaux aurait pu être couteuse. S’ils n’ont obtenu que 92 verges de pénalités, celles-ci sont survenues lors de moments clés.