Gala Eye Of The Tiger Management

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Boxe

Lexson Mathieu devant les siens, le 25 octobre

Publié | Mis à jour

Après trois galas au Centre Vidéotron, le groupe Eye of the Tiger Management (EOTTM) déménagera ses pénates au Complexe Capitale Hélicoptère lors de son prochain événement à Québec, le 25 octobre, durant lequel le prodige Lexson Mathieu fera un retour attendu dans sa ville natale, a appris «Le Journal de Québec».

Cette soirée s’inscrira au sein du calendrier chargé cet automne pour le groupe alors que deux autres galas auront lieu à la fin septembre au Cabaret du Casino de Montréal, sans compter celui du 7 décembre au Centre Bell.

En plus de Mathieu, qui a conservé une fiche immaculée après ses cinq premiers combats professionnels, d’autres figures locales comme Vincent Thibault (9-0, 3 K.-O.) et Clovis Drolet (10-0, 6 K.-O.) seront de la partie, a confirmé le promoteur Camille Estephan en entrevue téléphonique, vendredi.

Grosse finale en vue

La finale devrait opposer l’un des joyaux du groupe, le Russe Artem Oganesyan (10-0, 8 K.-O.), à son compatriote Konstantin Ponomarev (34-2, 13 K.-O.), qui a notamment infligé la seule défaite de la carrière de Mikaël Zewski en 2015 à Las Vegas. Les négociations sont toujours en cours.

L’ensemble des détails sera dévoilé lors d’une conférence de presse à la fin du mois au Complexe, selon Estephan. Selon nos informations, la salle pourra accueillir un peu plus de 1500 personnes.

«Le plan pour nous est de développer le marché de Québec. On a des gars du coin qui sont des boxeurs prometteurs, spectaculaires et voués à leur profession. On veut s’assurer qu’ils boxent chez eux. On ne peut pas faire tous les événements au Centre Vidéotron. On va y retourner, mais cette fois, on a choisi un autre endroit. Je pense qu’il n’y aura aucun mauvais siège et que c’est vraiment un bel endroit pour tenir un gala», a expliqué le grand patron d’EOTTM.

Attente terminée

Surnommé The Next en raison de son immense potentiel, Lexson Mathieu pourra donc enfin enfiler les gants devant les siens pour la première fois depuis qu’il a amorcé sa carrière professionnelle au début de la présente année.

Il en sera à son septième combat le 25 octobre, lequel aura lieu quatre semaines seulement après celui du 28 septembre au Casino. Estephan sait que le public de Québec est impatient de voir à l’œuvre la jeune sensation chez les 168 lb.

«On se fait harceler par les gens de la ville de Québec parce qu’ils disent qu’on le leur a enlevé, a-t-il lancé en riant. Les gens veulent le revoir.»

De leur côté, les responsables de l’amphithéâtre de Québec ont refusé de parler de déception en voyant ce gala leur passer sous le nez. «Nous restons constamment en contact avec tous les promoteurs afin de tenir le plus d’événements de boxe au Centre Vidéotron», a répondu le directeur des communications du Groupe Sports et divertissement de Québecor, David Messier.