Sports divers

Kyrgios, pas le seul «bad boy»

Publié | Mis à jour

L’«enfant terrible du tennis», Nick Kyrgios, a écopé jeudi de solides amendes totalisant 113 000$ en raison de ses récentes frasques au tournoi de Cincinnati.

Les écarts de conduite de l’Australien nous rappellent constamment que si une majorité d’athlètes professionnels sont  des modèles de bonne conduite, chaque sport doit composer avec  les écarts de ses «Bad Boys».

À ce sujet, voyez ce reportage de Paul Rivard dans la vidéo ci-dessus