Patrik Laine

Photo : Patrik Laine Crédit : AFP

LNH

«Je ne me préoccupe pas du tout de ça»

Publié | Mis à jour

Au nombre des hockeyeurs connus ayant le statut de joueur autonome avec compensation, l’attaquant des Jets de Winnipeg Patrik Laine ne sait pas trop à quoi s’attendre et il se prépare à tous les scénarios possibles.

Le Finlandais croit qu’il jouera en 2019-2020. Reste à savoir où précisément. Les camps d’entraînement de la Ligue nationale s’amorceront dans un mois approximativement et rien n’indique une signature du contrat imminente.

«Vous ne savez jamais. Ça reste les affaires et vous devez être prêt pour toute éventualité, a commenté Laine au réseau Sportsnet, vendredi. Effectivement, vous ne pouvez certifier où vous jouerez dans un an, donc il faut se préparer en conséquence.»

«Je n’ai rien de mal à dire au sujet de Winnipeg. Ce fut bien jusqu’ici. Cependant, comme je l’ai mentionné, on ne sait jamais», a-t-il renchéri.

Aussi, Laine demeurera en Europe tant qu’il n’aura pas paraphé de nouvelle entente.

«Je ne suis pas nerveux, je ne me préoccupe pas de cela du tout, a-t-il toutefois admis. Je sais que j’ai accompli mon travail adéquatement lors des trois dernières années. Ainsi, je vais jouer dans un lieu précis l’an prochain. Je ne pense pas trop à cela. [...] Espérons que le tout sera réglé d’ici les mois à venir et que je serai prêt quand la rondelle sera sur la glace.»

Plus de constance

Au plan de la performance, l’athlète de 21 ans souhaite produire de manière plus régulière qu’en 2018-2019, une saison marquée de hauts et de bas. Malgré un mauvais départ, il a conclu la campagne avec 30 buts à son actif.

«J’ai appris que lorsque ça va bien, je marque souvent. Quand ça ne va pas, je dois continuer de travailler. Même si vous ne comptez pas de buts, il y a plusieurs choses que vous pouvez réaliser de la bonne façon pour aider votre équipe et c’est le plus important», a-t-il expliqué.

Pour ce faire, Laine peaufine certains aspects de son jeu, incluant son coup de patin.

«J’ai porté mon attention sur tout, particulièrement ma vitesse et mon explosion sur la glace, a-t-il souligné. Je pense avoir progressé pendant l’été et je patine beaucoup plus qu’auparavant.»