Crédit : AFP

MLB

Cody Bellinger claque un 40e circuit mais ne s’emballe pas

Publié | Mis à jour

Cody Bellinger est le premier frappeur des ligues majeures à avoir atteint le cap des 40 circuits cette saison. Avec 39 rencontres à disputer en date de vendredi, le joueur des Dodgers de Los Angeles tente de ne pas trop surveiller son total de longues balles.

À 24 ans, Bellinger est devenu le plus jeune Dodger à claquer 40 circuits en une saison. Il mène également le baseball majeur pour cet aspect du jeu, à égalité avec Mike Trout, des Angels de Los Angeles, qui l’a rejoint jeudi. Christian Yelich, des Brewers de Milwaukee, et la recrue des Mets de New York Pete Alonso suivent avec 39. L’honneur du meilleur frappeur de longues balles devrait donc se jouer entre ces quatre vedettes.

«Je ne dirais pas que ça me met plus de pression pour en frapper. J’essaie seulement de rester concentré tous les jours et de continuer à bien jouer, a mentionné Bellinger au site MLB.com. J’essaie de ne pas compter mes circuits.»

Celui qui devra être considéré pour l’honneur du joueur le plus utile à son équipe n'avait pas déterminé d’objectifs réels en début de campagne, préférant se concentrer sur ses performances quotidiennes.

«Je me sentais bien au camp d’entraînement du printemps, mais ça ne voulait pas dire grand-chose, croit Bellinger, qui en est seulement à sa troisième saison dans le baseball majeur. J’ai essayé de garder les mêmes sensations en saison régulière. Je dois travailler fort à chaque jour.»

Don Mattingly élogieux

Le 40e circuit de la jeune sensation a été réussi jeudi lors d’une défaite de 13 à 7 de Los Angeles face aux Marlins de Miami. Après la rencontre, le gérant des Marlins, Don Mattingly, n’avait que de bons mots à dire à propos de son adversaire.

«Il est un joueur spécial lorsqu’on y pense. Bellinger joue au centre, au premier but et il s’en sort très bien au champ centre. Il peut voler des buts. Il a de la puissance. Il est bon partout et il fait tout. Lorsqu’on parle des meilleurs joueurs de cette ligue, plusieurs d’entre eux sont capables de faire ça. Ce n’est pas qu’une question de circuits ou de moyenne au bâton. C’est un peu de tout qui fait de lui un excellent joueur», a déclaré Mattingly après la rencontre.

Il n’y a pas que Bellinger qui connaît de bons moments chez les Dodgers. L’équipe a totalisé 14 circuits à ses trois dernières rencontres, un record dans l’histoire des Dodgers. Max Muncy, Joc Pederson et Justin Turner ont tous plus de 20 circuits à leur fiche, ce qui contribue à la domination des Dodgers (81-42) dans la Ligue nationale.