Crédit : AFP

LNH

Zach Werenski: «Je ne suis pas inquiet»

Publié | Mis à jour

À quelques semaines de l’ouverture des camps d’entraînement dans la Ligue nationale de hockey (LNH), le défenseur des Blue Jackets de Columbus et joueur autonome avec compensation Zach Werenski n’a toujours pas de contrat en poche.

Qu’à cela ne tienne, son agent Pat Brisson est persuadé que son client et l’organisation de l’Ohio trouveront un terrain d’entente plus tôt que tard.

«J’ai été en communication avec les Blue Jackets pendant tout l’été et notre intention est de conclure une entente à temps pour le camp d’entraînement, a indiqué l’agent québécois au quotidien "The Columbus Dispatch". Je suis persuadé que nous allons poursuivre nos discussions dans un futur rapproché.»

Brisson et les Blue Jackets semblent sur la même longueur d’onde, car le directeur général, Jarmo Kekalainen, n’est pas particulièrement préoccupé par ce cas.

«Je ne suis pas du tout inquiet, a dit le DG. C’est un bon joueur. Nous l’aimons. Nous voulons lui donner un contrat juste et poursuivre notre association.»

En 2018-2019, Werenski a amassé 11 buts et 33 mentions d’aide pour 44 points en 82 parties. Depuis ses débuts dans la LNH en 2016-2017, il produit à un rythme soutenu, lui qui a totalisé 128 points, dont 38 filets, en 237 matchs.

L’Américain n’est pas le seul joueur autonome avec compensation de renom n’ayant pas signé un nouveau contrat. Mitch Marner (Maple Leafs de Toronto), Patrik Laine (Jets de Winnipeg), Brayden Point (Lightning de Tampa Bay), Mikko Rantanen (Avalanche du Colorado) et quelques autres sont dans la même situation.

«Avez-vous vu tous ces joueurs autonomes avec compensation et les contrats qu’ils ont signés jusqu’à maintenant?, a ironisé Kekalainen. Sebastian Aho [Hurricanes de la Caroline] est le seul des gros noms [à avoir obtenu un contrat] et il s’agissait d’une offre hostile.»