Impact de Montréal

Une série spéciale pour Shamit Shome

Publié | Mis à jour

Cette série contre Calgary a quelque chose de très particulier pour Shamit Shome, qui est originaire d’Edmonton.

«Je ne peux pas compter le nombre de fois où je suis allé à Calgary pour des matchs de soccer quand j’étais jeune, c’est un peu comme retourner en enfance de jouer contre eux parce qu’il y a toujours eu une grosse rivalité entre Calgary et Edmonton», a-t-il expliqué.

Shome aura d’ailleurs la chance de jouer devant les membres de sa famille, ce qu’il n’a pas fait depuis longtemps.

Mais c’est surtout parce qu’il retrouvera un homme qui a joué un rôle important dans sa vie (l’entraîneur Tommy Wheeldon fils) que ce match sera particulier pour lui.

«Je connais bien l’entraîneur parce que c’est lui qui m’a donné ma première chance sur la scène provinciale et je crois que c’est là que ma carrière a vraiment décollé.»

Première chance

Le nom de Wheeldon est bien connu dans le soccer canadien et Shome est convaincu que s’il joue aujourd’hui dans la Major League Soccer (MLS), c’est parce que Wheeldon a su lui donner une chance quand il était adolescent.

«Je n’ai jamais été en équipe provinciale avant l’âge de 16 ans, alors qu’il était entraîneur de l’équipe, c’est donc grâce à lui si j’ai commencé à faire partie du programme.»

Cette sélection est survenue tout juste avant que Shome ne signe un contrat professionnel avec le FC Edmonton de la NASL, alors qu’il n’avait que 18 ans, en janvier 2016. Un an plus tard, il était sélectionné par l’Impact en deuxième ronde du repêchage de la MLS, à Los Angeles.

«Je ne crois pas que j’aurais été remarqué par le FC Edmonton si je n’avais pas fait partie de l’équipe provinciale.

«Et j’ai fait partie de l’équipe de l’Alberta à cause de Tommy qui m’a donné ma toute première chance. Je suis très reconnaissant envers lui.»

Respect

Shome a insisté sur les qualités de Wheeldon, un Anglais qui est venu au Canada pour jouer pour le Storm de Calgary de la défunte A-League de 2002 à 2004 et qui a choisi de rester au pays.

«C’est un entraîneur pour qui j’ai beaucoup de respect et je sais très bien ce qu’il est capable de proposer, c’est un très bon entraîneur. C’est une équipe qui est très organisée et c’est grâce à Tommy.»

Après sa carrière de joueur, Wheeldon a rejoint les rangs des Foothills de Calgary, où il a occupé divers postes à compter de 2007, devenant entraîneur-chef en 2015 au moment où l’équipe a intégré la Premier Development League, dont il a remporté le championnat la saison dernière.