Crédit : AFP

MLB

Curt Schilling pourrait tenter sa chance en politique

Publié | Mis à jour

L’ancien lanceur du baseball majeur Curt Schilling songe à se présenter dans la course pour obtenir un siège au Congrès américain en 2020.

Supporteur avoué du Parti républicain, l’homme de 52 ans a indiqué au quotidien «The Arizona Republic» cette semaine qu’il réfléchit à l’idée de tenter sa chance en politique. Le natif de l’Arizona qui réside au Massachusetts souhaite participer à l’élection dans son État natal s’il choisit de joindre les rangs de la formation du président des États-Unis, Donald Trump.

Cependant, il n’a pas identifié le district où il pourrait essayer de se faire élire. En revanche, l’ex-porte-couleurs des Diamondbacks et triple gagnant de la Série mondiale veut prendre possession d’un des cinq sièges du Congrès de l’Arizona détenus par les démocrates.

«Je ne suis pas prêt à agir en ce sens maintenant. Quand le tout sera plus solide, je le ferai, mais j’en suis encore à peser le pour et le contre», a-t-il précisé dans un courriel.»

«L’État actuel n’est pas celui où j’ai grandi. Les gens de l’Arizona, peu importe leur race, leur religion ou leur orientation sexuelle, sont devenus des citoyens de deuxième classe face aux immigrants illégaux et c’est de l’anti-américanisme. Quand il y a des vétérans et des enfants sans domicile fixe, et que les élus dépensent l’argent des taxes pour des gens amenant de la drogue par le biais de nos frontières, les personnes en charge doivent se faire botter le derrière», a-t-il ensuite mentionné.

En 2016, Schilling avait révélé son intention d’affronter la démocrate du Massachusetts Elizabeth Warren dans la course au Sénat de 2018, mais avait finalement renoncé à l’idée. Celui ayant aussi joué pour les Red Sox de Boston, notamment, avait été congédié par le réseau ESPN de son poste d’analyste pour avoir partagé un message controversé sur Facebook; toujours en 2016, il avait diffusé un texte relatif à une loi de la Caroline du Nord interdisant aux personnes transgenres d’utiliser les toilettes publiques de leur choix.

Par ailleurs, Trump s’est dit heureux de constater l’intérêt de l’ancien athlète pour une place au Congrès.

«Curt Schilling est un grand lanceur et un patriote. Il considère l’idée de se lancer dans la course en Arizona. C’est super!», a rédigé le président sur son compte Twitter.