Coupe Rogers 2019

Une édition marquante de la Coupe Rogers

Publié | Mis à jour

L’édition 2019 de la Coupe Rogers a été marquée par différents événements. Résumé des faits saillants de ce tournoi de tennis qui s'est déroulé parallèlement à Montréal et à Toronto.

Le directeur de la Coupe Rogers de Montréal, Eugène Lapierre, a dressé un bilan très positif du tournoi en entrevue à TVA Sports, lundi. À voir dans la vidéo ci-dessus.

Le triomphe de Bianca Andreescu

La jeune Canadienne Bianca Andreescu, âgée de seulement 19 ans, a été couronnée à Toronto. Avant de profiter du forfait de Serena Williams durant la finale, elle a vaincu, dans l’ordre, Eugenie Bouchard, Daria Kasatkina, Kiki Bertens, Karolina Pliskova et Sofia Kenin. Tout un parcours!

En plus de ses prouesses sur le terrain, Andreescu a fait preuve de beaucoup d’empathie en consolant Williams à la suite de son abandon pour maux de dos.

Auger-Aliassime : la coqueluche

À Montréal, le Québécois Félix Auger-Aliassime a fait vibrer le cœur des amateurs, lui qui en était à sa première présence au tournoi montréalais de la Coupe Rogers. Après une victoire contre Vasek Pospisil au premier tour, il a franchi la deuxième ronde quand Milos Raonic, blessé, n’a pu conclure le duel.

Auger-Aliassime, qui célébrait ses 19 ans ce jour-là, a livré une belle bataille face au Russe Karen Kachanov, le jeudi 8 août, s’inclinant toutefois au troisième tour en trois manches de 6-7 (7), 7-5 et 6-3.

Malheureuses blessures

En plus du forfait de la finaliste Serena Williams à Toronto, la Coupe Rogers a vu Milos Raonic se retirer de son match de deuxième tour contre Félix Auger-Aliassime.

Autre triste blessure : celle de Gael Monfils qui, après avoir vaincu l’Espagnol Roberto Bautista Agut plus tôt dans la journée de samedi, n’a pu se présenter en demi-finale contre Rafael Nadal. Sa cheville gauche le faisait trop souffrir.

Monfils devait disputer deux matchs dans la même journée en raison de la pluie tombée vendredi soir. Comble de malheur : le forfait de Monfils a entraîné des pertes financières importantes pour les organisateurs de la Coupe Rogers.

Rafael Nadal, champion à Montréal

Les amateurs de tennis sont privilégiés de voir à l’œuvre Rafael Nadal, qui fait partie des plus grands joueurs de l’histoire de son sport. Comblant l’absence de Novak Djokovic et de Roger Federer, l’Espagnol a répondu aux attentes en remportant le tournoi de Montréal. Il a posé la touche finale à cette excellente semaine en disposant en finale du Russe Daniil Medvedev en deux manches de 6-3 et 6-0.

Des hommages mérités

Aleksandra Wozniak et Daniel Nestor sont passés à la postérité durant l’édition 2019 du tournoi canadien. Ils ont chacun été intronisés au Temple de la renommée de la Coupe Rogers au cours de la dernière semaine.