HKO-HKN-SPO-SAN-JOSE-SHARKS-V-WASHINGTON-CAPITALS

Crédit : AFP

Canadiens

À quoi ressemblerait le CH dans une LNH à 12 équipes

Publié | Mis à jour

Si la Ligue nationale de hockey (LNH) était un circuit composé de 12 équipes, les Canadiens de Montréal posséderaient l’un des meilleurs marqueurs de tous les temps.

C’est l'un des résultats de l’exercice fictif mené par 12 journalistes du site web The Athletic. Avec le premier choix du Tricolore, Arpon Basu a mis la main sur le gagnant de huit trophées Maurice Richard, Alexander Ovechkin.

L’équipe de The Athletic s’est inspirée du repêchage d’expansion de 1967 pour arriver à ses fins. Six équipes s’étaient ajoutés aux six originales à l’époque : les Kings de Los Angeles, les North Stars du Minnesota, les Golden Seals d’Oakland, les Flyers de Philadelphie, les Penguins de Pittsburgh et les Blues de St. Louis.

Les North Stars (qui sont aujourd’hui les Stars de Dallas) ont été fusionnés avec le Wild pour former une seule équipe. Les Golden Seals sont quant à eux devenus les Sharks de San Jose dans l’exercice.

Chaque journaliste pouvait conserver quatre joueurs de l’équipe qu’il couvre. Puis, deux repêchages en serpentin ont eu lieu : dans le premier, chacun sélectionnait un joueur par tour; dans le deuxième, deux joueurs à la fois étaient réclamés pour accélérer le processus.

Comme les règlements de l’expansion de 1967 servaient de base, il n’y a aucun plafond salarial.

Voici donc le résultat pour les Canadiens :

Alex Ovechkin – Sean Monahan – Brendan Gallagher
Rickard Rakell – Pierre-Luc Dubois – Jakub Voracek
Jake DeBrusk – Bo Horvat – Josh Anderson
Yanni Gourde – Dylan Strome – Kyle Palmieri

Oliver Ekman-Larsson – Shea Weber
Mattias Ekholm – Jeff Petry
Darnell Nurse – Aaron Ekblad

Carey Price
Devan Dubnyk

Notons d’abord que Gallagher, Weber, Petry et Price ont été protégés par le Tricolore.

Outre Ovechkin, le CH mise sur un joueur de centre ayant récolté 82 points la saison dernière, soit Sean Monahan. Il compte parmi ses rangs une potentielle vedette québécoise en Pierre-Luc Dubois. Bo Horvat et Dylan Strome ne sont pas piqués des vers non plus, en tant que troisième et quatrième centres.

Voracek aura bientôt 30 ans, mais il pourrait rendre de fiers services, lui qui a atteint deux fois le plateau des 80 points.

Le Tricolore mise aussi sur plusieurs joueurs capables de toucher la cible. Brendan Gallagher, Rickard Rakell et Kyle Palmieri ont tous déjà marqué 30 buts ou plus, alors que DeBrusk et Anderson y sont presque parvenus (27 buts en 2018-2019).

En défense, l’absence d’un gaucher capable de compléter Weber ne constitue plus un problème, grâce aux Suédois Ekman-Larsson et Ekholm. Puis, Ekblad et Nurse sur la troisième paire, disons que c'est du luxe.

Fait cocasse : le Tricolore aurait bien pu mettre la main sur Sebastian Aho, mais le Wild lui a coupé l’herbe sous le pied au deuxième tour du premier repêchage.