Lutte

Cette semaine dans l’univers de la WWE : Toronto vibre au rythme de SummerSlam

Cette semaine dans l’univers de la WWE : Toronto vibre au rythme de SummerSlam

Patric Laprade

Publié 10 août
Mis à jour 10 août

Le Poing : nouvelles et opinions sur la WWE. 

Si vous êtes à Toronto cette fin de semaine, il est difficile de ne pas savoir que la WWE est en ville avec son plus gros événement de l’été, SummerSlam. Que ce soit Becky Lynch aux Blue Jays, Ember Moon et Cesaro à la Coupe Rogers ou Karl Anderson et Luke Gallows du côté de la tour du CN, la Ville Reine vibre au rythme de la WWE.

Bien que la ville de Toronto ait été gâtée au niveau des événements majeurs si on compare à Montréal, elle n’avait pas été l’hôte de SummerSlam depuis 2004, alors que Randy Orton était devenu champion du monde. Quinze ans plus tard, Orton aura encore une fois la chance de remporter le titre le plus prestigieux à la WWE, soit le titre mondial de la fédération, alors qu’il affrontera Kofi Kingston.

Boucler la boucle pour Kofi

On reproche souvent à Vince McMahon et son équipe de ne pas avoir de continuité dans leurs scénarios, mais cette fois-ci, force est d’admettre que l’histoire entre Orton et Kingston est du vrai bonbon. On nous a offert des montages vidéo sensationnels, revenant 10 ans en arrière alors que les deux avaient eu une rivalité dans laquelle Orton traitait Kingston de stupide. Stupide de croire qu’il avait une chance de le battre, stupide d’essayer.

Une décennie et demie plus tard, le portrait est différent. Kingston est maintenant une des vedettes de la WWE, ayant remporté le titre tant convoité à WrestleMania face à Daniel Bryan. Orton est rendu un vétéran.

«C’est incroyable d’être au centre des émotions de tellement de gens et j’en suis très fier, me disait Kingston lors d’une rencontre de certaines des vedettes de la WWE avec les médias présents à Toronto. C’est fou comment certaines histoires viennent boucler la boucle. C’est notre métier de raconter des histoires et parfois il faut retourner 10 ans en arrière pour mieux la raconter. »

Mais Kingston, qui n’avait pas eu un seul match de championnat en simple au cours de sa carrière, ne pouvait s’imaginer tout ça il y a 10 ans. Et non pas pour les raisons qu’on croit!

«Est-ce qu’il y a 10 ans je croyais que 10 ans plus tard je serais champion et j’allais affronter Randy? Bien sûr que non. En fait, je ne pensais pas que ça prendrait aussi longtemps!», dit-il avec tout le sérieux au monde.

Et si Ali n’avait pas été blessé...

Pourtant, le conte de fée de Kofi aurait pu se faire attendre encore si ça n’avait pas été de la blessure d’un de ses collègues, Ali. C’est bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Le Québécois Kevin Owens a eu une chance de devenir champion universel lorsque Finn Balor s’est blessé dans le même match où il avait remporté le titre.

Pour Ali, il était le choix de Daniel Bryan. Il devait affronter le champion à WrestleMania. Malheureusement pour lui, il a subi une blessure, ironiquement aux mains de Randy Orton, qui l’a mis sur le carreau pendant plusieurs semaines. Affronter Bryan au plus gros événement de l’année n’était plus une possibilité. Kingston l’a remplacé dans un match de type gauntlet et la magie a fait le reste du travail. La KofiMania était née.

J’ai demandé à Ali s’il y pense encore, que tout ce qui arrive à Kingston depuis le début de l’année aurait pu, ou aurait dû, lui arriver. Sa réponse est à briser le cœur. Encore plus quand tu réalises que l’athlète de 33 ans n’a même pas un combat cette fin de semaine à Toronto.

«Ça a été l’histoire de mon année. J’ai beaucoup de respect pour Kofi et je crois qu’il le mérite. Plus que moi d’une certaine façon. Mais c’est mon rêve à moi aussi. Et ça fait 17 ans que je tente de le réaliser. Les gens pensent que je suis nouveau, mais je suis nouveau à la WWE. Dans les faits, je lutte depuis 17 ans. De voir ton rêve être si près de se réaliser, c’est triste et déchirant», m’a confié celui qui prend son nom d’une de ses idoles, Muhammad Ali.

Douze mois qui font toute la différence pour Becky

L’année 2019 a été marquée de deux histoires d’amour entre les amateurs et deux vedettes de la WWE. Kingston en est évidemment une. L’autre se retrouve du côté de la division féminine.

Il y a un an, lors de SummerSlam présenté à Brooklyn, Becky Lynch perdait un combat face à l’ancienne championne Carmella et la nouvelle, sa grande amie Charlotte Flair. Après le combat, Lynch a attaqué Flair dans ce qui devait être un «heel turn». Mais quand on vous dit que la lutte professionnelle est une forme d’art unique, elle l’est vraiment. Bien qu’en temps normal, la foule aurait dû huer Lynch, qui jouait le rôle de la lutteuse amère et frustrée, elle en a décidé autrement et elle a applaudi l’Irlandaise, envoyant plutôt un message aux scénaristes de la WWE. En effet, la foule faisait alors savoir que Flair comme championne c’était du réchauffé et qu’elle voulait qu’on donne une chance à Becky.

Un an plus tard, après être devenue la personnalité la plus populaire de toute la compagnie, après avoir fait les frais de la toute première finale féminine de l’histoire de WrestleMania, elle se retrouve à SummerSlam, là où tout a recommencé pour elle.

«Depuis un an, j’ai plus de notoriété, plus de yeux braqués sur moi, tout ce que je fais est scruté à la loupe. Mais ça n’a pas changé qui je suis, me racontait la championne féminine de Raw. Je veux toujours m’améliorer et me prouver. J’ai toujours ce désir en moi. Ce côté de moi qui veut toujours s’améliorer. C’est toujours comment faire pour avancer encore plus, mieux vendre un combat, comment rendre les choses meilleures.»

Kofi et Becky, deux grands

Chaque année apporte son lot de surprises, mais il y a longtemps que la WWE n’a pas eu deux surprises de la trempe de Kofi Kingston et Becky Lynch. Deux personnalités hors du commun, deux personnes dédiées à leur métier, au sommet de la pyramide, mais en même temps, qui ont toujours gardé un côté humble.

J’ai eu la chance de rencontrer des centaines de lutteurs au cours de ma carrière, et rarement des vedettes telles que Kofi et Becky sont aussi généreuses et patientes avec les fans et les médias. Pendant trois heures hier, je les ai vues parler à la meute de journalistes présente, répondre probablement aux mêmes questions, mais toujours avec le même sourire et la même énergie. Kofi s’est déhanché. Becky m’a parlé en français.

Beaucoup auraient à apprendre de ces deux champions.

Tout partout en ville

Petit clin d’œil au collègue Rodger Brulotte ici, alors que la ville ne vibre pas juste au rythme de la WWE, mais aussi à celui de la lutte professionnelle.

En effet, une vingtaine d’événements sont présentés à Toronto depuis mercredi, alors que la présence de la WWE attire plusieurs amateurs de l’extérieur. Toronto a également un fort bassin de fans, ce qui permet à différentes organisations locales, telles que Smash Wrestling et Greektown Wrestling, d’en profiter et de faire ce qui se fait à WrestleMania depuis des années.

Que ce soit la Ring of Honor avec le Québécois PCO, wXw et Progress, deux promotions affiliées à la WWE, avec entre autres WALTER, Toni Storm et le Québécois Mike Bailey, ou bien le Summit, un événement entièrement féminin présenté par trois des plus grosses organisations de lutte en Amérique du Nord, SHIMMER, RISE et Femmes Fatales, avec d’anciennes participantes de la Mae Young Classic telles que Mercedes Martinez, Nicole Savoy, Nicole Matthews, ainsi que les Québécoises LuFisto et Maeve O’Farrell, les amateurs ont l’embarras du choix. O’Farrell a d’ailleurs eu la chance de participer aux essais de la WWE cette semaine à Mississauga.

Mes prédictions

Vous le savez, je suis généralement pourri en prédictions. J’ai tendance à penser logiquement, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas des décideurs. Mais puisque c’est SummerSlam, je vais quand même me prêter au jeu.

NXT TakeOver (samedi soir): 

Adam Cole, Roderick Strong et l’équipe composée de Kyle O’Reilly et Bobby Fish devraient tous remporter leur combat respectif. Je pense que tous les titres vont s’en aller du côté de l’Undisputed Era.

Shayna Baszler devrait garder son titre féminin. Je ne pense pas qu’on ait monté Mia Yim comme une aspirante assez forte pour lui enlever. Pas encore à tout le moins.

Dans l’autre match féminin, la toute nouvelle «heel» Io Shira devrait l’emporter face à Candice LeRae.

SummerSlam (dimanche soir): 

Brock Lesnar, Becky Lynch et Drew Gulak devraient conserver leur titre.

Randy Orton mettra fin au règne de Kingston, mais la rivalité devrait continuer.

Je crois que le retour de Sasha Banks est imminent et quoi de mieux que de faire perdre le titre à son amie Bayley pour avoir un impact. Elle pourrait aussi l’attaquer après le combat, dans ce cas, Bayley n’est pas obligée de perdre et la rivalité pourrait être autour du titre. Mais je crois que cette rivalité est naturelle et n’a pas besoin d’être autour du titre comme tel.

Kevin Owens va l’emporter, même chose du coté de Trish Stratus, Goldberg et Bray Wyatt.

Finalement, Ricochet devrait reprendre son titre des États-Unis.

Anti-Pods de la lutte

Kevin Raphaël et moi avons enregistré un nouvel épisode des Anti-Pods de la lutte sur QUB Radio. C'est la semaine de SummerSlam. Pat et Kevin font leurs prédictions, discutent des matchs et des scénarios en lien avec l’événement, en plus d’avoir beaucoup de nouvelles sur la WWE, AEW ainsi que New Japan. Comme d’habitude, une émission du tonnerre!

Matchs de la semaine

1) Rey Mysterio c. Andrade
2) Oney Lorcan c. Tony Nese c. Jack Gallagher c. Kalisto c. Akira Tozawa c. Ariya Daivari
3) Humberto Carrillo c. Lince Dorado

Vidéo de la semaine
Il s’en passe dans une clinique de grossesse!

Résultats rapides
Pittsburgh, Pennsylvanie

• Becky Lynch et Charlotte Flair ont battu Natalya et Trish Stratus par disqualification
• Rey Mysterio a défait Andrade, acc. par Zelina Vega
• Les Viking Raiders ont remporté leur combat
• Il n’y a pas eu de match entre Cedric Alexander et Drew McIntyre, parce que Bray Wyatt a attaqué l’arbitre spécial Kurt Angle
• Big E et Xavier Woods ont vaincu Karl Anderson et Luke Gallows, acc. par AJ Styles par disqualification
• AJ Styles, Luke Gallows et Karl Anderson ont battu Ricochet, Big E et Xavier Woods
• Alexa Bliss et Nikki Cross ont défait les championnes par équipe les IIconics, Sonya Deville et Mandy Rose, Asuka et Kairi Sane dans un match quadruple menace par élimination afin de remporter les titres

 

Vidéo de la semaine
Shane reprend le momentum juste avant SummerSlam

Résultats rapides
Detroit, Michigan

• Dolph Ziggler a battu Ali
• Ember Moon a défait Natalya par disqualification
• Aleister Black a vaincu Sami Zayn
• Le New Day a battu Daniel Bryan et Rowan par disqualification

Vidéo de la semaine
Un nouvel aspirant pour Drew Gulak

Résultats rapides
Detroit, Michigan

• Le combat entre Humberto Carrillo et Lince Dorado s’est terminé par un double compte à l’extérieur
• Oney Lorcan a battu Tony Nese, Jack Gallagher, Kalisto, Akira Tozawa et Ariya Daivari pour devenir l’aspirant numéro un au titre mi-lourd de 205 Live

Vidéo de la semaine
Gros combat par équipe ce samedi!

Résultats rapides
Winter Park, Floride

• Shane Thorne a battu Joaquin Wilde
• Le match entre Matt Riddle et Killian Dain n’a jamais eu lieu suite à l’attaque de Dain avant le début du combat

Vidéo de la semaine
Voici le résumé de la semaine:

Résultats rapides
Plymouth, Angleterre

• Noam Dar a battu Ashton Smith
• Jazzy Gilbert et Jinny ont défait Piper Niven et Xia Brookside
• Le match entre Dave Mastiff et Joe Coffey s’est soldé par un double compte à l’extérieur

Événement spécial, samedi le 10 août, sur la chaîne de la WWE

• Le champion NXT Adam Cole c. Johnny Gargano dans un match 2 de 3
• La championne féminine NXT Shayna Baszler c. Mia Yim
• Les champions par équipe NXT Street Profits c. Undisputed Era
• Le champion Nord-Américain Velveteen Dream c. Pete Dunne c. Roderick Strong
• Candice LeRae c. Io Shirai
 

Événement spécial, dimanche le 11 août, sur la chaîne de la WWE

• Le champion Universel Brock Lesnar c. Seth Rollins
• La championne féminine de Raw Becky Lynch c. Natalya dans un match de soumission
• Le champion de la WWE Kofi Kingston c. Randy Orton
• La championne féminine de SmackDown Live Bayley c. Ember Moon
• Kevin Owens c. Shane McMahon dans un match où si Owens perd, il devra prendre sa retraite
• Le champion des États-Unis AJ Styles c. Ricochet
• Trish Stratus c. Charlotte Flair
• Goldberg c. Dolph Ziggler
• Le champion mi-lourd 205 Live Drew Gulak c. Oney Lorcan
• Finn Balor c. Bray Wyatt

Ceci complète le tour d’horizon à la WWE pour cette semaine.

Ne manquez pas la lutte WWE Raw, à l’antenne de TVA Sports, tous les mercredis en fin de soirée avec Kevin Raphaël et moi-même, Patric Laprade. Pour plus de détails sur l’heure de diffusion et sur les rediffusions, consultez la grille horaire (https://www.tvasports.ca/television/grille-horaire) de TVA Sports. De plus, ne manquez pas notre baladodiffusion sur QUB Radio à toutes les deux semaines, disponible sur iTunes, Google Play, Spotify et Stitcher.

Pour me joindre, vous pouvez le faire via mon adresse courriel au patric_laprade@videotron.ca, sur Facebook à (www.facebook.com/patlaprade) ou sur Twitter (www.twitter.com/patlaprade) avec l’aide du mot clic #LutteTVASports

Sur ce, je vous dis à la semaine prochaine, c’est un rendez-vous!