MLB

À VOIR: Les bancs se vident... après le match!

Publié | Mis à jour

Fin de match inhabituelle, vendredi soir au Dodger Stadium, quand les joueurs des Dodgers de Los Angeles et ceux des Diamondabcks de l’Arizona ont eu maille à partir une fois la rencontre complétée.

C’est le lanceur des Diamondbacks Archie Bradley qui a mis le feu aux poudres en s’adressant au banc des Dodgers après avoir effectué le dernier retrait, passant Will Smith dans la mitaine pour permettre aux siens de l’emporter 3 à 2 en 11 manches.

Bradley en voulait notamment à A.J. Pollock, qui avait argumenté un peu trop longtemps à son goût une précédente décision des arbitres. Pollock semblait avoir été atteint à un poignet en 11e manche, mais l’officiel au marbre a conclu que le tir avait plutôt touché le manche de son bâton et que le receveur des Diamondbacks avait conséquemment attrapé une fausse balle pour le retirer. 

«Je l’ai retiré, c’était ça mon point, a commenté Bradley, après la partie. Et il restait là à argumenter pendant que j’essayais de lancer au frappeur suivant dans une situation de sauvetage en 11e manche au Dodger Stadium. C’est un environnement hostile. J’essaie de gagner et tu continues d’argumenter après avoir été déclaré retiré deux fois.»

La séquence (à voir ici) avait effectivement été revue par les arbitres, qui n’ont pas renversé la décision initiale.

Durant la mêlée qui a suivi la rencontre, le gérant des Dodgers Dave Roberts en avait long à dire aux membres des Diamondbacks. Le receveur québécois Russell Martin, qui souhaitait défendre ses coéquipiers, a pour sa part dû être contenu par l’instructeur au premier coussin George Lombard.