Impact

Un effectif rafraîchi pour le dernier droit

Publié | Mis à jour

Avec les arrivées de Bojan Krkic, Ballou Tabla, Jorge Corrales et Lassi Lappalainen durant le mercato estival, l’Impact compte sur un effectif regarni après avoir parfois manqué de ressources au cours de la présente saison.

Ça fait du bien. D’abord parce que ça donne un peu plus de latitude à l’entraîneur de l’équipe, Rémi Garde, mais aussi pour l’état d’esprit des joueurs.

«C'est bon pour tout le monde, ça veut dire qu'il faudra se battre un peu plus pour avoir sa place dans l'équipe, a mentionné le défenseur Jukka Raitala, vendredi. Ça élève le niveau de qualité aux entraînements.»

L’équipe devrait aussi avoir un peu plus de dents en attaque après avoir régulièrement vécu des pannes sèches à ce chapitre cette année. Krkic, Lappalainen et Tabla risquent fort de rendre le club plus menaçant. Le dernier des trois, pour qui c’est un deuxième séjour avec l’équipe, est apparu très remonté, vendredi.

«Je reviens avec beaucoup d'envie, beaucoup de rage, sur terrain bien sûr, je suis content d'être ici», a avoué Tabla, prêté par le FC Barcelone jusqu’à la fin de la saison.

L’ailier de 20 ans assure qu’il ne lui manque pas grand-chose pour être prêt à aider l’équipe,

«Dans la tête, je suis à 100%, mais pour la forme physique, c'est 90», a-t-il admis, ajoutant qu’il a hâte de retrouver ses marques en situation de match.

Enfin, le défenseur Corrales, obtenu dans l’échange qui a envoyé Micheal Azira à Chicago, s’est lui aussi adressé aux médias. Le Cubain de 28 ans a été secoué par l’échange, mais il est déjà concentré sur la tâche à accomplir. Son attitude générale risque d’ailleurs de plaire à Garde.

«Personnellement, je travaille et je ne pense jamais à moi, toujours à l'équipe», a-t-il indiqué.

«Si je dois mourir sur le terrain pour l'équipe, je vais le faire!»

Peu de marge de manœuvre

L’Impact jouera demain le premier des neuf matchs qui restent à sa saison régulière. Si l’équipe occupe actuellement la 6e place dans l’Est, elle n’a pas trop droit à l’erreur si elle veut se maintenir dans les sept premiers et ainsi entrer en éliminatoires à la fin du calendrier régulier.

«On ne va pas commencer à parler du nombre de matchs qu'on doit gagner, a indiqué Raitala. Je pense qu'on doit gagner tous les matchs!»

Le match de samedi entre l’Impact et le Fire de Chicago sera présenté à TVA Sports dès 21h.

Voyez le reportage de Nancy Audet dans la vidéo ci-dessus.