Chris Kreider

Photo : Chris Kreider Crédit : AFP

LNH

Avenir incertain pour Chris Kreider

Publié | Mis à jour

À la suite d’un été passablement mouvementé chez les Rangers de New York, l’attaquant Chris Kreider pourrait être sacrifié tôt ou tard afin de gagner de l’espace sur la masse salariale de l’équipe.

Le joueur de 28 ans est sous contrat pour encore un an et deviendra joueur autonome sans compensation à la fin de la prochaine campagne. Il pourrait notamment être en demande avant la prochaine date limite des transactions.

«Je suis certain qu’il sera au camp d’entraînement, a toutefois déclaré le président des Rangers John Davidson au site web de la Ligue nationale de hockey. C’est difficile de faire des promesses, les choses changent. Chris est un membre important des Rangers et j’ai hâte de le voir connaître du succès au camp et pendant la saison régulière.»

Les signatures d’Artemi Panarin (sept ans, 81,5 millions $), de Jacob Trouba (sept ans, 56 millions $) et de Pavel Buchnevich (deux ans, 6,5 millions $) ont dangereusement rapproché les Rangers de la limite permise par la LNH fixée à 81,5 millions $. À noter que l’équipe de la Grosse Pomme a aussi racheté le contrat de deux ans et 5,2 millions $ par saison du défenseur Kevin Shattenkirk, laissant l’espace nécessaire pour le contrat de Kreider.

La confiance du directeur général

Kreider gagnera 4,625 millions $ cette saison, alors qu’il a obtenu 52 points dont 28 buts la saison dernière. Offensivement, cette campagne fut la deuxième plus productive de sa carrière. Il est un membre régulier des Rangers depuis la saison 2012-2013 après avoir été repêché 14e au total en 2009 par New York.

«C’est un bon joueur, a pour sa part affirmé le directeur général Jeff Gorton, également au site LNH.com. Il est sans aucun doute un attaquant du top six et il sait tirer le meilleur des jeunes joueurs avec lesquels il joue.»

Gorton croit que son jeune vétéran saura bien épauler les prometteurs Kaapo Kakko et Vitali Kravtsov qui devraient avoir leur place dans la formation des Blueshirts cet automne.

«Il y a moins de pression sur les jeunes lorsqu’un joueur produit comme il le fait, a expliqué le directeur général. Pour plusieurs raisons, Chris est un joueur important.»