Crédit : Bob DeChiara-USA TODAY Sports

MLS

MLS: les 5 meilleurs coups du mercato estival

Publié | Mis à jour

Le marché des transferts estivaux, en MLS, s’est refermé à la suite d’une rafale de mouvements de personnel, mercredi soir.

La grande majorité des équipes du circuit Garber ont profité du dernier mois pour tenter de s’améliorer, ou encore pour se délester de joueurs qui n’ont pas fait le travail depuis le début de la campagne.

Certaines équipes, comme l’Impact de Montréal, ont frappé fort en allant chercher des joueurs de bonne réputation à l’international, alors que d’autres ont allongé les dollars pour obtenir de jeunes athlètes dont la carrière est en ascension et qui pourraient représenter de bons coups, dans le futur, au plan financier.

Si on n’a pas vu de Rooney ou de Zlatan débarquer en Amérique du Nord, certaines embauches risquent fort d’avoir un impact, sans mauvais jeu de mots, sur le reste de la saison en général.

Voici les cinq prises les plus intéressantes du dernier «mercato» en MLS :

Un international argentin chez les étoiles

Ce fut peut-être la saga de l’été, en MLS, en matière de transferts : le Galaxy de Los Angeles est finalement parvenu à obtenir les services de l’ailier argentin Cristian Pavon, prêté par Boca Juniors jusqu’à la fin de la saison 2019. Selon le «L.A. Times», le Galaxy disposerait d’une option pour répéter en 2020.

C’est toute une prise : si Pavon était dans un creux de vague au Boca, il n’a tout de même que 23 ans et possède déjà un beau palmarès, ayant représenté son pays à plusieurs reprises, notamment à la dernière Coupe du monde. Son coéquipier Lionel Messi n’en avait d’ailleurs dit que du bien.

Pavon aurait pu facilement poursuivre sa carrière quelque part dans un grand championnat européen. À la place, il retrouvera son ancien entraîneur Guillermo Barros Schelotto et il aura l’occasion de semer la terreur dans les défenses de la MLS aux côtés de Zlatan Ibrahimovic.

Le retour de Kamara (Ola, pas Kei)

Il n’aura pas quitté la MLS très longtemps : parti quelques mois en Chine après avoir fait la saison 2018 avec le Galaxy, l’attaquant norvégien Ola Kamara a eu le mal du pays, si on peut dire, et a choisi de répondre à l’appel de D.C. United, qui souhaitait ajouter de la profondeur au poste d’avant-centre derrière Wayne Rooney.

Et quand on sait que Rooney quittera l’équipe à la fin de la saison, cette acquisition a encore plus de sens.

Kamara, c’est 48 buts et huit passes décisives en trois saisons en MLS. À 29 ans, il peut encore offrir quelques bonnes années. United a probablement pris une excellente décision dans son cas.

L’Impact étonne

L’Impact de Montréal a commencé son mercato en obtenant l’ailier finlandais Lassi Lappalainen en prêt de Bologne et plusieurs observateurs, dont l’auteur de ces lignes, ne s’attendaient pas à en voir beaucoup plus en matière d’acquisitions, le club étant un peu coincé au chapitre du plafond salarial.

L’état-major du club avait cependant un as (littéralement?) dans sa manche et a complété l’embauche du milieu offensif (ou attaquant) Bojan Krkic, un joueur au talent évident qui cherche à relancer sa carrière après un passage mi-figue, mi-raisin à Stoke, en Angleterre.

L’Espagnol n’a que 28 ans et possède une variété d’aptitudes offensives. Les blessures et son irrégularité représentent des points d’interrogation, mais s’il se trouve à l’aise à Montréal, l’Impact aura frappé un coup de circuit.

Le LAFC impressionne

Le Los Angeles FC s’est ajouté une option plus qu’intéressante en attaque en obtenant l’ailier Brian Rodriguez, en provenance de Penarol, en Uruguay. Rodriguez a 19 ans et il a coûté cher. Le plan est sans doute de le mettre en valeur pour obtenir une excellente plus-value sur lui dans deux ou trois ans.

En attendant, il risque de rendre encore plus explosive l’attaque du LAFC. Le garçon serait pétri de talent. Ça risque fort de se jouer entre les deux clubs de la Ville des Anges, dans l’Ouest, d’ici la fin de la saison.

Les «Revs» ont leur attaquant

Le Revolution de la Nouvelle-Angleterre a également sorti le chéquier, au début de juillet, lorsqu’il a fait l’acquisition de l’attaquant argentin Gustavo Bou, qui évoluait précédemment pour Tijuana, au Mexique. Le joueur de 29 ans a fait des étincelles dès son premier match en marquant à l’aide d’une superbe volée. Il en est maintenant à deux buts et une passe décisive en trois matchs.

Les «Revs» sont sur une lancée depuis que le chevronné entraîneur Bruce Arena est entré en poste, en juin. L’arrivée de Bou pourrait ensuite faire la différence pour leur permettre d’entrer en éliminatoires au terme du calendrier régulier. La Nouvelle-Angleterre ne sera pas un adversaire commode d'ici la fin de la saison. 

Mentions honorables:

Le Toronto FC s’est certainement renforcé en obtenant le milieu français Nicolas Benezet et le défenseur Omar Gonzalez.

À l’instar du LAFC, Minnesota United est allé piger en Uruguay : le milieu offensif Thomas Chacon, 18 ans, s’est amené à St. Paul en provenance du Danubio FC, dans son pays d’origine. Chacon sera un jeune joueur désigné. Minnesota United garde aussi 70 % de ses droits. S’il montre de belles choses, il y aura moyen d’empocher des dollars dans le futur grâce à lui.

L’Inter Miami ne fera ses débuts en MLS que la saison prochaine, mais le club mené par David Beckham a déjà commencé son recrutement, et l’ajout des deux jeunes argentins Matias Pellegrini et Julian Carranza est un excellent départ. Ce club sera à suivre dans les prochains mois.

Le Fire de Chicago est encore parfois obligé de faire jouer Bastian Schweinsteiger en défense, ce qui est vraiment très triste. En ce sens, l’arrivée du défenseur central américain Jonathan Bornstein est sans doute une bonne nouvelle.

Enfin, l’Impact a aussi (ré)obtenu les services de Ballou Tabla, en prêt du FC Barcelone, jusqu’à la fin de la saison. C’est connu, le produit de l’Académie du club a du talent à ne plus savoir quoi en faire. S’il peut répéter plus régulièrement ses bons moments de la saison 2017, la formation montréalaise aura fait un très bon coup.