Photo courtoisie Carabins

Crédit : Photo courtoisie Carabins

Football universitaire RSEQ

Le cancer vaincu, Louis-Philippe Simoneau revient avec les Carabins

Publié | Mis à jour

Après avoir gagné sa bataille contre un cancer des ganglions, le botteur des Carabins de l’Université de Montréal (UdeM) Louis-Philippe Simoneau peut maintenant se concentrer sur le football, surtout qu’il a reçu l’autorisation d’U SPORTS pour disputer la saison 2019.

En rémission d’un lymphome non hodgkinien agressif de type B, l’athlète de 24 ans avait dû mettre de côté son parcours académique lors des sessions d’hiver et d’été après avoir reçu son diagnostic en février. Aussi, il devait obligatoirement effectuer une demande de compassion aux dirigeants du réseau interuniversitaire canadien afin d’obtenir son admissibilité pour la prochaine campagne, sa cinquième avec les Bleus.

«Lorsque j’ai réalisé que le moment était idéal avec la fin de mes traitements, on a amorcé les procédures pour planifier mon retour. Si je n’avais pas été suffisamment en forme, j’aurais attendu, mais là je me sens bien. Les entraîneurs m’ont dit d’écouter mon corps et d’y aller à mon rythme. Si je me sens fatigué, je prends une pause et je recommence le lendemain. Je ne pourrais pas être plus heureux», a commenté Simoneau dans un communiqué.

«Cette nouvelle est mon fait saillant des derniers mois, a pour sa part lancé l’entraîneur-chef de l’équipe, Danny Maciocia. Louis-Philippe est l’un de nos leaders qui est vraiment apprécié et respecté dans notre vestiaire, et ça fait du bien de savoir qu’il fera partie de la formation 2019 des Carabins. C’est une grande source de motivation pour tout le monde et nous sommes tous très heureux pour lui.»

Conséquemment, le botteur côtoiera ses coéquipiers durant le camp d’entraînement qui s’amorçait jeudi. La première séance est d’ailleurs prévue le lendemain au CEPSUM. Tout près de 90 joueurs se retrouveront sur le terrain à cette occasion afin de se préparer en vue du premier match de la saison le 23 août, face aux Stingers de Concordia.

«Ce sera mon dernier camp avec les Carabins et je veux vraiment laisser ma marque, a ajouté Simoneau. En 2014, quand je suis arrivé, les vétérans m’ont bien accueilli et je me souviens d’eux. C’est ce que je veux accomplir cette année. Lorsque nos recrues termineront leur parcours, je veux qu’ils s’inspirent de moi.»