Coupe Rogers 2020

Bianca Andreescu passe en quarts à Toronto!

Publié | Mis à jour

Bianca Andreescu a assuré sa place en quart de finale de la Coupe Rogers, jeudi après-midi, à Toronto, grâce à une victoire en trois manches de 6-1 et 6-7 (7) et 6-4 face à la cinquième joueuse mondiale, la Néerlandaise Kiki Bertens.

Sa prochaine adversaire sera la Tchèque Karolina Pliskova, troisième tête de série, qui a vaincu l’Estonienne Anett Kontaveit en deux manches de 6-3 et 7-5 quelques heures plus tôt.

Andreescu est seulement la cinquième Canadienne à atteindre les quarts de finale de la Coupe Rogers après Aleksandra Wozniak (2012), Patricia Hy (1992), Helen Kelesi (1987) et Carling Bessett (1985).

L’Ontarienne de 19 ans a réussi l’exploit bien qu’elle n’en soit qu’à un premier tournoi en deux mois après avoir souffert d’une blessure à l’épaule droite.

«De n’avoir pas joué depuis si longtemps et de me rendre en quart de finale à la Coupe Rogers signifie beaucoup pour moi. En même temps, je ne suis pas si surprise puisque j’ai joué beaucoup de matchs en début d’année. J’ai acquis beaucoup d’expérience à ce moment», a expliqué la 27e raquette mondiale.

Un autre match marathon

Son match contre Bertens a été à l’image de ses deux précédents à Toronto, contre Eugenie Bouchard et Daria Kasatkina. Une fois de plus, la jeune Canadienne a vécu des montagnes russes et s’est finalement imposée au terme d’un match marathon.

«Ces trois matchs ont été complètement fous, mais c’est comme ça le tennis. Parfois tu ne joues pas ton meilleur tennis alors tu dois trouver une manière de gagner avec les outils dont tu disposes ce jour-là. Et je crois que c’est ce que j’ai réussi à faire ces derniers matchs.»

Andreescu a complètement dominé la première manche face à Bertens. La joueuse de Mississauga a été très constante et n’a commis qu’une seule faute directe. Efficace en fond de terrain, elle a également été redoutable au service, enregistrant un taux de réussite de 80% en première balle.

Bertens a profité d’une baisse de régime de son adversaire en début de deuxième manche pour trouver son rythme et prendre une avance de 3-0. Andreescu s’est rapidement ressaisie, ce qui lui a permis de remonter la pente. Le set s’est finalement décidé au bris d’égalité, à la faveur de la cinquième tête de série.

Lors de la manche ultime, Andreescu a laissé filer une avance de 4-1. Elle a finalement mis un terme aux hostilités en brisant Bertens au 10e jeu, sur une double faute. La Néerlandaise en a commis 10 au cours de la rencontre.

Serena poursuit sa route 

Serena Williams n’a pas eu la tâche facile au troisième tour de la Coupe Rogers. Opposée à la Russe Ekaterina Alexandrova, jeudi soir, à Toronto, l’ancienne numéro un mondiale a toutefois réussi à s’en tirer avec une victoire en deux manches de 7-5 et 6-4.

Pointant au 48e rang mondial, Alexandrova a livré une surprenante opposition à l’Américaine de 37 ans. Cette dernière a d’ailleurs eu besoin de quatre balles de match pour clore le débat.

La Russe de 24 ans a réussi trois bris de service contre la récente finaliste de Wimbledon. Elle a souvent fait preuve d’autorité en fond de terrain et a répliqué de belle façon aux puissantes frappes de Williams.

Cette dernière a toutefois profité des largesses au service d’Alexandrova, qui a commis 11 doubles fautes et qui n’a remporté que 36% des points sur son deuxième service. À terme, la Russe a subi cinq bris de service.

En quart de finale, Williams se mesurera à la Japonaise Naomi Osaka qui a battu la Polonaise Iga Swiatek en deux manches de 7-6(4) et 6-4. Osaka a remporté ses deux matchs en carrière face à Williams.

Halep en contrôle

Pour sa part, la championne en titre du tournoi, Simona Halep, a aisément franchi le troisième tour. La Roumaine de 27 ans a infligé une cuisante défaite de 6-2 et 6-1 à la Russe Svetlana Kuznetsova.

Cette performance avait de quoi rassurer la quatrième joueuse mondiale, qui avait connu une entrée en matière plutôt laborieuse mercredi contre l’Américaine Jennifer Brady.

«Je crois que j’ai joué beaucoup mieux qu’hier, même si l’adversaire était différente. Svetlana met beaucoup d’effet dans sa balle, tandis que Brady frappe très fort», a indiqué Halep.

«Je sentais bien la balle et je suis vraiment contente de la manière dont j’ai joué. Ce sont toujours des matchs difficiles contre elle (Kuznetsova).»

En quart de finale, Halep affrontera la Tchèque Marie Bouzkova, une joueuse qui occupe le 91e rang de la WTA et qui a dû franchir les qualifications à Toronto. Au troisième tour, elle a vaincu la Lettonne Jelena Ostapenko en deux manches de 6-2 et 6-2.

Svitolina progresse aussi

Dans un match opposant deux anciennes championnes de la Coupe Rogers, l’Ukrainienne Elina Svitolina (2017) a défait la Suissesse Belinda Bencic (2015) en deux manches de 6-2 et 6-4.

À son prochain match, la sixième tête de série croisera le fer avec l’Américaine Sofia Kenin, qui a facilement défait l’Ukrainienne Dayana Yastremska 6-2 et 6-2 jeudi. Tombeuse de la favorite Ashleigh Barty au deuxième tour, Kenin en sera à une première présence en quart de finale à la Coupe Rogers.