SOP-HOCKEY-CANADIENS-SABRES

Crédit : Ben Pelosse / JdeM

Canadiens

Andrei Markov rêve d'une dernière saison à Montréal

Publié | Mis à jour

Après deux saisons en Russie, Andrei Markov veut effectuer un retour dans la Ligue nationale de hockey (LNH) et son plus grand souhait est de disputer une toute dernière saison avec les Canadiens de Montréal.  

«C’est mon rêve, a confié le défenseur, qui est en vacances à Montréal avec sa famille cette semaine, lors d'un entretien avec The Gazette. Mais ce n’est pas moi qui décide... On verra ce qui arrive. J’essaie de m’entraîner fort et de me préparer. [...] Ce sera probablement ma dernière année. Je recherche un contrat d’un an, je voudrais profiter [de cette dernière saison] et tout donner.»

Markov, maintenant quadragénaire, a disputé son dernier match avec le Tricolore le 22 avril 2017. Le CH était alors éliminé en six matchs par les Rangers de New York au premier tour des séries éliminatoires.

Le contrat de Markov est ensuite venu à échéance et le directeur général Marc Bergevin n’est pas parvenu à s’entendre avec lui lors de l’été. Le vétéran a donc quitté pour la Ligue continentale de hockey (KHL), signant un pacte de deux ans avec l’AK Bars de Kazan.  

«Peu importe ce qui est arrivé à l’époque, ils ont leur point de vue et j’ai le mien, c’est tout, a résumé Markov. Bergevin a sa propre opinion et c’est son travail de bâtir l’équipe selon sa vision des choses. Je n’ai rien contre lui. J’ai toujours aimé l’équipe, la ville et ce sera toujours le cas. Mais, comme j’ai dit, peu importe ce qui est arrivé à l’époque... c’est la vie.»

Si c’était à refaire...

Selon les informations qui avaient circulé, Markov voulait un contrat de deux ans, alors que Bergevin lui offrait une saison. Avec le recul, le Russe aurait-il dû mettre de l’eau dans son vin?

«Probablement, oui. Mais je ne reviendrai pas dans le passé. Je ne regrette pas ce que j’ai fait. J’ai passé deux ans en Russie et j’ai gagné un championnat là-bas», a-t-il indiqué.  

Markov n’était pas représenté par un agent à l’été 2017, un facteur qui a peut-être influencé le dénouement des négociations avec le Tricolore. Il croyait simplement que ce n’était pas nécessaire.

«C’est drôle. À la fin de ma dernière année à Montréal, j’ai eu ma rencontre avec l’entraîneur-chef et le directeur général. Marc m’a demandé si j’avais un agent. Je lui ai dit : "Non je n’en ai pas." Et il a répondu : "Ce n’est pas grave." J’imagine que je devais avoir un agent à l’époque, mais je ne le savais pas», a-t-il raconté.

Même s’il n’a pas discuté avec Bergevin au cours des deux dernières années, Markov a fait savoir que le DG était au fait de son désir de revenir avec les Canadiens.

En 990 matchs dans la LNH, tous disputés avec le CH, Markov a récolté 572 points (119 buts, 453 aides).