Coupe Rogers 2020

Les pires 30 minutes de la carrière de Milos Raonic

Publié | Mis à jour

Le dos de Milos Raonic est en compote, c’est le moins qu’on puisse dire. Encore une fois, le Canadien a été incapable de terminer une rencontre et c’est Félix Auger-Aliassime qui peut le remercier.

Reconnu pour la puissance de son service, Raonic a dû renoncer à disputer la troisième manche de son match contre la coqueluche du tennis québécois, mercredi soir, à la Coupe Rogers. Même s’il avait repris du rythme en gagnant le second set 6-3 après avoir échappé l’engagement initial par un pointage identique, l’Ontarien n’a pas voulu prendre de chance.

Avec une priorité de 4-1, il a demandé l’aide du soigneur pour un massage au bas du dos, mais cela n’a pas suffi à le convaincre de disputer la manche décisive.

«Les 30 dernières minutes ont été probablement les moins plaisantes que je n’ai jamais vécues sur un court de tennis», a-t-il lancé d’un air dépité en conférence de presse.

Voyez le point de presse de Milos Raonic dans la vidéo ci-dessus.

De pire en pire

Aussi, le mal s’est manifesté mardi soir, avant qu’il ne devienne encore plus évident le lendemain.

«Auparavant, je ressentais de la douleur au dos avant même le début de la rencontre, mais ce n’était pas trop préoccupant. Mais là, il y avait une sensation allant jusqu’à la jambe qui est apparue sur l’un de mes jeux au service tôt dans le match, a-t-il expliqué. À un moment, on dirait qu’il y a eu une torsion, ou quelque chose de semblable à ça.»

«Personne ne pouvait me certifier qu’il n’y avait pas de risque. J’ai commencé à prendre le dessus au deuxième set et Félix était un peu plus décontenancé, mais le plus important, c’est que je ne pouvais pas prendre de chance, car ça empirait à mesure que le match avançait, a-t-il poursuivi, précisant s’être soumis à quatre examens d’imagerie par résonance magnétique cette année, le plus récent ayant été effectué au tournoi de Queen’s, en juin. Il y a déjà eu de la douleur, mais aujourd’hui, c’était plus intense que d’habitude.»

De bons mots pour Félix

Par ailleurs, les ennuis physiques de Raonic ne l’ont pas empêché de louanger Auger-Aliassime.

«Il veut être agressif et dicter le jeu sur le terrain. Je pense qu’il est sur la bonne voie, a-t-il dit. Il a bien servi et il a fait les choses correctement. Certes, il y a eu quelques jeux où il a manqué un peu de conviction. Sur mon bris au deuxième set, je ne crois pas avoir joué de façon miraculeuse. Il a éprouvé quelques problèmes à ce moment.»