Impact

Ignacio Piatti se charge du Cavalry FC

Agence QMI / Dave Lévesque 

Publié | Mis à jour

L’Impact avait besoin de lancer un message au Calvary de Calgary et il l’a fait en partie en remportant une victoire de 2 à 1 devant 12 665 spectateurs au Stade Saputo mercredi soir, mais il restera une impression de travail inachevé.

Peut-être inspirés par les nouvelles acquisitions de la journée, les joueurs de l’Impact ont livré une performance relativement solide malgré un flottement en fin de match.

Le match-retour sera présenté mercredi prochain à Calgary et c’est loin d’être gagné d’avance pour le Bleu-blanc-noir.

«On a les ressources pour marquer un ou deux buts là-bas et pour leur causer des problèmes», a assuré Rémi Garde.

En effet, le Calvary est une équipe parfaitement respectable qui pourrait donner des ennuis à plusieurs formations de la MLS. L’Impact a notamment eu du mal à enfoncer le dernier clou, surtout dans les vingt dernières minutes quand le Calvary jouait avec un homme en moins.

Un doublé

Nacho Piatti a mené les siens avec un doublé, marquant une fois en première demie, et une autre en seconde période.

Sergio Camargo, bien servi par Dominique Malonga, a privé James Pantemis d’un second jeu blanc consécutif en marquant un précieux but à l’étranger à la 69e minute.

Ce but pourrait revenir hanter l’Impact qui n’a pas su profiter de l’expulsion de Nikolas Ledgerwood à la 71e minute après avoir reçu un second carton jaune.

«Il y a quelques regrets d’avoir concédé ce but et surtout de ne pas avoir marqué le troisième. Nacho aurait pu nous faire un beau triplé», a reconnu Rémi Garde qui a insisté sur l’importance de cette victoire.

«Il faut regarder la victoire, on est à la mi-temps de cette confrontation.»

Le Cavalry a peut-être embêté l’Impact en début de rencontre, mais le Bleu-blanc-noir a rapidement pris le contrôle de la rencontre.

L’Impact a exercé beaucoup de pression sur la défense adverse et c’est ainsi que Maxi Urruti a forcé Julian Büscher à faire une passe arrière mal calculée. Nacho Piatti, qui traînait par-là, a sauté sur le ballon libre pour aller battre Marco Carducci d’un tir vif dans la lucarne à la 32e minute.

Piatti a remis ça dès la 49e minute en redirigeant de l’intérieur du pied droit un centre bas de Bacary Sagna.

Avec ce doublé, Piatti est ainsi devenu le meilleur marqueur de l’histoire de l’Impact en Championnat canadien avec cinq buts, dépassant Jack McInerney qui en avait quatre.

Et Piatti est venu bien près d’inscrire un tour du chapeau moins de trois minutes plus tard, ratant la cible pour une rare fois après une passe plus que généreuse de Lassi Lappalainen.

Urruti inspiré

On ne sait pas si ce sont les nombreuses acquisitions de la dernière journée, mais Maxi Urruti a disputé un match particulièrement inspiré.

L’Argentin, qui a pressé très fort sur la défense en compagnie de Nacho Piatti, a travaillé d’arrache-pied.

Il a donné le ton aux siens en première demie et a décoché plusieurs tirs qui ont donné du mal à Marco Carducci, qui a du reste fait un bon travail devant le but du Cavalry, notamment sur une bonne frappe de Piatti en toute fin de match.

Le duo argentin en pointe commence à prendre forme comme on l’avait vu contre l’Union de Philadelphie et la chimie est manifeste.

Bel accueil

Le match a été disputé sous les yeux de Bojan Krkic et Ballou Tabla, les deux nouvelles acquisitions du Bleu-blanc-noir.

Krkic a d’ailleurs été présenté à la foule pendant la mi-temps et celui qui va porter le numéro 9 a été accueilli avec une ovation debout.

Pendant qu’il descendait les marches de la tribune nord pour se rendre sur le terrain, les cris et les applaudissements ne cessaient pas.

À l’autre bout du spectre, Micheal Azira était aussi au stade, histoire de faire sa tournée d’adieu avant de prendre la route de Chicago, jeudi.