Coupe Rogers 2019

C’est la fin pour Denis Shapovalov à Montréal

Agence QMI / Mathieu Boulay 

Publié | Mis à jour

Denis Shapovalov a livré une belle bataille sur le court central, hier, mais pas assez pour surprendre le deuxième favori du tournoi, l’Autrichien Dominic Thiem.

Le Canadien s’est incliné en trois manches de 4-6, 6-3 et 3-6 pour se voir indiquer la porte de sortie du tournoi. Le manque d’opportunisme a coulé Shapovalov dans cette rencontre.

Lors de la première manche, il n’a pas été capable de convertir quatre balles de bris, dont trois lors de la deuxième partie. Puis, vers la fin de la troisième manche, il a offert un bris sur un plateau d’argent à Thiem.

Il a raté un «smash» facile alors qu’il s’était avancé au filet. Le type d’erreur que tu ne peux pas commettre contre un adversaire qui est classé quatrième au monde. Thiem a fermé les livres lors du jeu suivant.

«C’était un bon match, a indiqué Denis Shapovalov. J’ai eu plusieurs opportunités de remporter la première manche. Le meilleur joueur a gagné. Pas de doute là-dessus.»

«Je n’ai pas saisi mes chances. Puis, il a joué une bonne partie pour me briser. Le niveau de jeu s’est élevé lors des deux dernières manches. Lors de la dernière, il n’a pas commis beaucoup d’erreurs.»

Force de caractère

Il n’y a pas que du négatif dans cette défaite de Shapovalov. L’Ontarien a remporté la deuxième manche en réussissant 14 de ses 16 premières balles de service.

Sur le plan mental, il s’agissait d’un match baromètre dans son cas. On a constaté que le gaucher n’était pas encore à point à ce niveau. Il a connu des creux de vague à des moments importants. Contre un joueur de la trempe de Thiem, ça ne pardonne pas.

«C’est un bon match pour moi sur le plan de la confiance. Je me suis prouvé à moi-même que mon niveau de jeu était là et que j’étais capable de rivaliser contre un adversaire de qualité et que je pouvais avoir des chances de le battre. Il n’y a rien de négatif dans ce match.»

«C’était agréable de revenir sur le terrain et de pouvoir me battre. J’ai profité de mes deux matchs même celui d’aujourd’hui où j’ai perdu.»

Shapovalov se rendra maintenant à Cincinnati pour participer à un autre tournoi préparatoire en prévision des Internationaux des États-Unis.

Chapeau à Thiem

Thiem était pourtant à sa portée. L’Autrichien est arrivé mardi en provenance de Kitzbühel où il a remporté les grands honneurs d’un tournoi sur terre battue présenté dans son pays.

Pour l’Autrichien, il s’agissait de sa première victoire en carrière en sol canadien après cinq revers. Pas mal pour un gars qui devait composer avec le décalage horaire.

«Ce n’est pas seulement ma première victoire ici, mais je l’ai obtenu contre un bon joueur, a indiqué Dominic Thiem. Le terrain est très rapide. Ce fut une énorme adaptation de la terre battue à cette surface.»

«Je suis très heureux de la façon que j’ai servi. Chaque victoire est spéciale dans ce type de tournoi (masters 1000) parce que c’est toujours contre de bons joueurs. Tu joues presque toujours contre un top 35 ou un top 40. Je suis toujours craintif lors du dévoilement du tableau principal.»

Au prochain tour, Thiem aura un autre gros client devant lui: Marin Cilic.