LNH

Louis Domingue nage dans l'incertitude

Publié | Mis à jour

Louis Domingue ne joue pas à l’autruche : il sait pertinemment qu’il risque fort bien d’être échangé dans les prochaines semaines.

Récemment, sa formation, le Lightning de Tampa Bay, a fait l’acquisition de deux gardiens : Curtis McElhinney et Mike Condon.

Présent à Montréal pour assister au tournoi de la Coupe Rogers, le gardien québécois a accepté de se confier à Félix Séguin, alors que la pluie empêchait les activités de reprendre sur les terrains de tennis.

«Probablement que je changerai d’adresse. Mon directeur général, Julien BriseBois, a été très transparent avec moi à ce sujet.

«Mon plan demeure d’être un gardien numéro un dans la LNH. Est-ce que le fait d’être échangé sera bon pour moi? Peut-être! Au fil de ma carrière, je suis toujours parvenu à faire tourner les choses en ma faveur.»

Une vie familiale mouvementée

Même s’il a confiance en l’avenir, Domingue spécifie toutefois que sa vie familiale subit les contrecoups de l’instabilité liée à ses dernières saisons dans la LNH.

En cinq campagnes professionnelles, le portier a déjà évolué pour deux équipes dans le circuit Bettman (Coyotes, Lightning), en plus de faire quelques périples dans la Ligue américaine de hockey.

«C’est sûr que c’est dur pour ma famille. On va devoir encore une fois déménager. On ne sait toujours pas où on va aller. Ce sera assurément plus dur pour ma famille que pour moi, car de mon côté, je devrai rester concentré.»

Et le CH?

Évidemment, Louis Domingue aimerait un jour porter les couleurs des Canadiens, le club de son enfance.

Toutefois, lorsqu’il a constaté que le CH avait offert un contrat à Keith Kinkaid le 1er juillet dernier, le gardien a compris que ses chances d’évoluer à Montréal à court terme étaient pratiquement nulles.

«Les Canadiens ont toujours fait partie des équipes pour lesquelles j’aurais voulu jouer. Je crois cependant que j’ai été mis sur le marché un peu trop tard. Les équipes avaient déjà fait leurs plans.

«J’ai discuté avec Julien BriseBois ce matin et il m’a dressé la liste des équipes qui étaient toujours intéressées à mes services. Le mot d’ordre, pour l’instant, est que je dois être prêt à toute éventualité.»

Voyez l’entrevue complète de Louis Domingue  dans la vidéo ci-dessus.