Coupe Rogers 2019

Félix Auger-Aliassime trime dur pour rejoindre Raonic

Publié | Mis à jour

Dans un duel qui n'a pas été de tout repos, le Québécois Félix Auger-Aliassime a accédé au deuxième tour de la Coupe Rogers en venant à bout de son compatriote Vasek Pospisil, mardi après-midi, à Montréal.

La jeune sensation de 18 ans l'a emporté en trois manches de 6-2, 6-7 (3) et 7-6 (3), et ce, dans un affrontement qui a duré plus de 2 h 30 min. 

Auger-Aliassime a amorcé la rencontre en lion, lui qui a brisé le service de son adversaire dès le premier point. Après avoir vu Pospisil reprendre son dû à la quatrième partie, le vainqueur n'a plus perdu aucun point du reste de la première manche, brisant son partenaire de double à deux autres reprises.

Le deuxième engagement a certainement été plus chaudement disputé, alors que le 205e joueur mondial a haussé son jeu d'un cran pour forcer la tenue d'un set ultime.

Comme lors de la manche précédente, les deux athlètes ont été dominants avec les balles en main, mais le représentant de la Belle Province a trouvé le moyen de compléter le boulot lors du bris d'égalité fatidique.

Au final, Auger-Aliassime a remporté 83 % des échanges disputés sur sa première balle de service, comparativement à 75 % pour Pospisil. Le jeune homme n'a cependant que placé 69 % de ses premières tentatives en jeu. Il a également réussi neuf as et commis sept doubles fautes.

Il s'agissait de la deuxième fois en 2019 qu'Auger-Aliassime battait Pospisil. Il l'avait vaincu au premier tour du tournoi de Wimbledon, au début du mois de juillet.

Au prochain tour, Auger-Aliassime retrouvera un autre de ses compatriotes, soit Milos Raonic. Ce dernier a battu le Français Lucas Pouille en deux manches identiques de 6-4, lundi. Dans l'unique duel entre les deux représentants de l'unifolié, à Indian Wells en 2018, l'aîné l'avait emporté 6-4 et 6-4.

Denis Shapolalov et son partenaire victorieux

Moins de 24 h après avoir remporté son match de premier tour en simple, Denis Shapovalov a fait de même en double, mardi, à la Coupe Rogers.

Le Canadien et son partenaire l'Indien Rohan Bopanna ont ainsi éliminé le duo de Français Édouard Roger-Vasselin et Nicolas Mahut, qui était les quatrièmes têtes de série. Ils ont réussi le tour de force au super bris d'égalité, qu'ils ont remporté au compte de 10-6.

Les vainqueurs avaient auparavant perdu la première manche 4-6 et avaient enlevé le deuxième set 6-1.

«Shapo» reprendra l'action en simple, mercredi après-midi, contre l'Autrichien et deuxième tête de série Dominic Thiem. En double, lui et Bopanna affronteront le gagnant du duel entre la paire que forment Nikoloz Basilashvili et Jan-Lennard Struff et le duo composé de Kyle Edmund et Taylor Fritz.

Le duo canadien l’emporte aussi

Un peu plus tard en soirée, les Canadiens Peter Polansky et Brayden Schnur ont vaincu le Serbe Laslo Djere et le Néo-Zélandais Marcus Daniell en deux manches de 6-4 et 7-6(3).

Les représentants de l'unifolié ont profité d'un bris au septième point pour se sauver avec le premier engagement. Ils ont ensuite amorcé le deuxième set avec force, brisant de nouveau leurs adversaires.

Ceux-ci ont cependant repris leur dû sept points plus tard, ce qui a éventuellement forcé la tenue d'un bris d'égalité. Lors de celui-ci, les Canadiens ont dominé pour passer au tour suivant où ils affronteront le Russe Andrey Rublev et l'Allemand Alexander Zverev.

Zverev souffre, mais gagne

Dans le dernier affrontement présenté mardi à la Coupe Rogers, l'Allemand Alexander Zverev a trimé dur contre le Britannique Cameron Norrie.

La troisième tête de série a tout de même remporté ce match du deuxième tour en deux manches de 7-6 (4) et 6-4. Les deux joueurs ont passé 1 h et 40 min sur le court central du Stade IGA.

Dans ce duel, les deux athlètes ont été dominants avec les balles en main, si bien qu'aucun bris n'a été réalisé avant le 23e et ultime jeu. Sur ce point décisif, Zverev a pris son envol et n'a laissé aucune chance à son rival.

«Merci à tout le monde d'être resté aussi tard, a dit le tennisman de 22 ans après son match. J'adore la ville de Montréal.»

Le gagnant a conclu sa rencontre avec 10 as et six balles de bris sauvées en autant d'occasions. En vertu de ce gain, il poursuit sa série de succès à Montréal, lui qui n'a jamais perdu un affrontement dans la métropole québécoise. Zverev avait remporté l'édition 2017 de la Coupe Rogers.

Au prochain tour, l'Allemand affrontera le vainqueur du duel entre son compatriote Jan-Lennard Struff et le Géorgien Nikoloz Basilashvili.